Accueil » A la une » Rentrée scolaire – Des parents craignent pour leurs enfants
A la une Education Social

Rentrée scolaire – Des parents craignent pour leurs enfants

Les élèves devront délaisser certaines habitudes et s’habituer aux dispositifs de protection mis en place.

Les cours reprennent pour les élèves en classe de 3ème et terminale, à partir de mercredi. Des parents craignent que leurs enfants soient contaminés.

Souci et crainte. Le retour en classe restera un risque de propagation de coronavirus, selon certains parents. Malgré les mesures que les responsables prendront à partir de mercredi, les parents hésitent. « Mon enfant prend le bus pour rejoindre le lycée technique d’Alarobia. Et dans le bus, il sera en contact avec de nombreuses personnes. Il faut souligner que le coronavirus peut survivre quelques heures sur des objets, alors il faut faire très attention », affirme Rindra Ralison. Ils craignent également que les enfants oublient, à un certain moment, les instructions comme le lavage des mains ou le respect de la distance d’un mètre. « À part les différents moyens de protection, mon fils emportera avec lui un gel désinfectant et un masque, au cas où il n’y en aurait pas en classe. Comment ne pas avoir peur dans de telles situations », souligne Francesca Rajaonarivony.

D’autres parents refusent que leurs enfants ne soient des cobayes en consommant la tisane bio Covid-Organics. « Je vais bien envoyer mon enfant en classe, mais je l’ai interdit de prendre cette solution buvable Covid-Organics. Nous ne savons pas les effets de ce médicament », martèle une mère d’un lycéen. Quelques-uns ne doutent pas de l’efficacité de ce médicament mais son usage reste flou. « Je crois en la valeur des recherches scientifiques de l’Institut Malgache de recherches appliqués (IMRA). Le comble est qu’il faut qu’un médecin explique, aux parents, l’utilité de ce médicament et les effets sur le corps. Sinon il n’y a pas de problème à mon avis », affirme Luciano Razafimahefa, parent d’élève.

Un élève par table banc

Le président Andry Rajoelina a été ferme sur ce point, lors de lancement officiel de Covid-Organics, hier à l’IMRA. Les parents ne sont pas obligés d’envoyer leurs enfants en classe s’ils ne veulent pas que leurs enfants prennent le Covid-Organics. Des mesures ont été déjà prises pour que les établissements scolaires ne soient un lieu de propagation du coronavirus. La distance d’un mètre sera respectée car un élève s’assoit sur une table banc. Par conséquent, une classe sera divisée en deux.

L’emploi du temps sera organisé selon la disposition prise. Les enseignants y ont déjà travaillé sur cette étape depuis hier. « Nous allons faire le désinfection des salles de classe. Il y aura des dispositifs de lavage des mains pour ceux qui ne possèdent pas de borne fontaine. Des masques seront distribués à chaque élève. La tisane bio Covid-Organics sera également repartie. Cette tisane renforce l’anticorps », souligne-t-elle. Le ministère de la Tutelle répartira tous ces moyens de protection sur deux cent vingt-six mille élèves dans plus de cinq mille établissements scolaires.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter