Politique

Législatives – Cent quinze députés renouvellent leur candidature

Les anciens députés veulent revenir à l’Assemblée nationale.

La majorité des députés ayant achevé le dernier mandat à Tsimbazaza sont, désormais, en lice
pour les législatives du 27 mai. Ces élus renouvellent leur candidature pour briguer le pouvoir électif.

Cent quinze députés sur les cent cinquante-et-un qui ont récem­ment achevé le mandat quinquennal sont, désormais, inscrits sur la liste des candidats retenus à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).
Ces députés qualifiés de doyens veulent revenir à Tsimbazaza. Mara Niarisy candidat à Ankazoabo Sud et Henri Charles Andria­ma­hefa à Moramanga essaient de briguer un portefeuille pour une énième fois.
D’autres têtes connues ont également renouvelé leur engagement. Ils postulent dans leurs circonscriptions d’origine pour recon­quérir la confiance des électeurs. À Ambohidratrimo, Maminiaina Solondraibe Rabenirina, ayant été soutenu en faveur de l’étendard « Zanak’i Dada » en 2013, se présente sous la couleur du parti Tiako i Madagasikara (TIM).

La plupart des candidats TIM des dernières législa­tives sont restés fidèles à l’idéo­logie de l’ancien Prési­dent Marc Ravalo­manana. C’est le cas, par exemple, de Hanitriniaina Razafima­nantsoa dans la circonscription d’Antananarivo I, de Mamy Tiana Ravelonanosy à Anka­zobe et de Gerry Randriam­bolaina à Avara­drano. Tandis que certains éléments, piliers du parti se sont envolés pour postuler en tant qu’indépendants, d’autres s’alignant dans une plateforme.

L’ancien partisan de la mouvance Ravalomanana, Benjamin Andriamitantsoa s’est reconverti en candidat indépendant dans le district d’Avaradrano. Même cas pour Guillaume Marie Ravahimanana à Miarinarivo et Félix Randriamandimbisoa en tant que candidat de Dinike à Antananarivo IV.

Toujours dans les rangs des anciens locataires à Tsimbazaza, le changement d’appartenance atteint aussi le camp d’Andry Rajoelina. Les candidats élus sous la plateforme MAPAR en 2013 préfèrent se présenter, cette fois, à titre indépendant si on ne cite que Vololona Victorine Raherisoa et Charlot Rabenerika, candidats à Antananarivo VI et à Soavinandriana.

Réticence
Trente-quatre anciens députés qui ont achevé le dernier mandat électif préfèrent s’abstenir pour les prochaines législatives. Des politiciens fervents et connus dans la scène politique sont radiés de la liste de candidats soutenus par les partis politiques.

Il s’agit de Guy Rivo­niaina Randrianarisoa du parti TIM. Sa candidature a été très attendue par les partisans dans le district d’Antananarivo V mais à cause d’une sélection effectuée à la base, sa détermination de revenir à Tsimba­zaza n’a pas réussi. L’absence de Jean Max Rakotomamonjy et de Laisoa Jean Pierre, des personnalités originaires de la région Sava marquera les législatives de 27 mai.