Cyclone Emnati - L’arrêt des cours va dépendre de chaque région


La suspension des activités pédagogiques au niveau des points d’impact sera décidée par les autorités régionales. Le ministère de l’Education nationale l’a confirmée hier à travers une note circulaire à ce sujet. Selon cette note, les décisions devraient dépendre de la situation de chaque région. Le ministère de tutelle invite ainsi les directions régionales concernées à se concerter par rapport à la situation locale. Pour le cas de Manakara, aucune décision n’a été prise. Les élèves auront cours ce jour. Durant le cyclone Batsirai, une journée chômée avait été déclarée pour les salariés et fonctionnaires, tandis que les activités pédagogiques ont été arrêtées. Cette mesure a été prise par rapport aux éventuels impacts du cyclone intense auprès des élèves. Pendant le passage du cyclone ANA, plusieurs infrastructures scolaires ont été endommagées ou complètement détruites dans plusieurs régions. Ainsi, près de neuf mille élèves ont été privés de cours. Le BNGRC a projeté plus de dégâts pendant le passage de ce cyclone intense. La fermeture des écoles a été déjà recommandée par le BNGRC notamment dans les zones considérées comme rouges.
Plus récente Plus ancienne