A la une Politique

Îles éparses – Jean-Yves Le Drian renvoie aux négociations

Jean-Yves  Le  Drian  face  à  la  presse,  hier.

Depuis le début des négociations, la France entretient un flou diplomatique sur sa posture au sujet des Îles Éparses. Jean-Yves Le Drian n’a pas apporté plus d’éclairage et insiste sur la poursuite les négociations.

Les négociations vont se poursuivre. C’est la réponse de Jean-Yves Le Drian, ministre en charge de l’Europe et des affaires étrangères français, au sujet du dossier îles éparses.

Alors que la position de la France sur le sujet reste ambigüe, le numéro un du Quai d’Orsay a éludé une question s’y rapportant, hier, préférant insister sur la poursuite des discussions.

En réponse aux journalistes en marge d’une rencontre avec Andry Rajoelina, président de la République, à Iavoloha, hier, le ministre français a juste indiqué, « comme vous savez, les deux Présidents se sont parlé au mois de mai et ont décidé de mettre en place une commission mixte pour, à la fois, échanger nos arguments juridiques et échanger aussi nos propositions de développement sur les zones concernées », en ajoutant, « il y a eu une première réunion au mois de novembre, il va y avoir maintenant une deuxième réunion et le travail va se poursuivre en confiance, en amitié et en clarté ».

Le chef de la diplomatie française a, pourtant, affirmé qu’il n’y a pas encore de date prévue pour la seconde réunion de la commission mixte. Les équipes de négociateurs malgaches et français ont tenu une première manche au palais d’Anda­fiavaratra, le 18 novembre.

La question est restée en stand-by depuis cette première réunion. Il y a été acté l’existence « d’un différent sur la question de souveraineté ».
La partie malgache a soutenu, durant cette première manche, que « la restitution de la souveraineté de Madagascar sur ces îles reste une question fondamentale dans la négociation et constitue une question devant être abordée préalablement à une solution commune de développement ». Une position réaffirmée à l’issue d’une concertation nationale, en décembre.

Processus inachevé

Le communiqué de presse de la réunion de novembre rapporte que « le chef de la délégation française a présenté les éléments fondant les bases juridiques et la licéité de la souveraineté française sur ces îles, conformément au droit international ». Depuis la réouverture du dossier îles éparses lors de la rencontre présidentielle, à Paris, en mai, la France souligne son souhait de trouver « une solution commune de développement ». Un terme flou pour les profanes du jargon diplomatique.

Des observateurs avancent qu’il s’agit d’une allégorie diplomatique pour parler de « cogestion ». Certains affirment même qu’il pourrait s’agir de« cogestion suivant les conditions de la France ».
Les sorties d’Emmanuel Macron, président français, sur le sujet tendent à conforter cette thèse. Le chef d’État français martèle son projet d’ériger les Glorieuses en réserve naturelle nationale française.

Une intention qu’il pourrait élargir à l’ensemble des îles éparses, selon ses propos durant une visite sur la Grande glorieuse, le 23 octobre dernier.

Sur la Grande glorieuse, le président Macron a même affirmé que les « îles malgaches de l’océan Indien », comme le reconnaissent les Nations Unies, sont françaises. Il a ajouté que « la souveraineté française a permis de préserver, (…) d’éviter une exploitation prédatrice (de ces îles) ».

Dans un discours, la semaine dernière, il a indiqué qu’il compte concrétiser son projet écologique dans les îles Glorieuses, d’ici le mois de juin. Une échéance qui coïncide avec celle prévue pour les négociations sur l’avenir des îles éparses.

Face aux multiples interventions d’Emmanuel Macron, l’opinion malgache s’interroge sur les réelles intentions françaises et veulent des réponses. Andry Rajoelina et son homologue français se sont accordés à trouver une issue aux négociations sur les îles éparses avant le 60e anniversaire du retour à l’indépendance de Madagascar.

La France, bien qu’elle essaie de le noyer sous les verbes diplomatiques, refuse la restitution de la souveraineté voulue par la partie malgache. Cette dernière qui, en novembre, a souligné, « le processus de décolonisation inachevé du pays, conformément au droit international (…) »,

7 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

    • Je ne sais pas de quelle planète vous sortez mais ce genre d’amalgame propre aux pro-Ravalomanana n’rien de surprenant . Il est clair que La France n’a nullement l’intention de céder du terrain sur la question de la souveraineté . Les prospections pétrolières ont été suspendues comme si Emmanuel Macron opte réellement sur la protection de l’environnement et de la biodiversité. On peut comprendre la position de La France parce que rien ne garantit que les prochains dirigeants successifs à Madagascar ne vont pas rétrocéder ces TAAFS aux visées prédatrices des Chinois ou des Russes .La position inflexibles des britanniques sur l’archipel des Chagos face à l’île Maurice est un indicateur pour l’hexagone . Et puis franchement quand on voit Ranjeva Raymond dans cette délégation on a l’impression de tourner en rond car cet éminent juriste a eu tout le loisir durant son mandat à la CIJ de peser sur ce dossier .

      • « Visées prédatrices des chinois et des russes ».
        Vous avez entièrement raison !!!
        A croire que les malgaches n’ont pas les yeux ouverts, ont oublié tout ce qui a pu se passer au fil des années montrant à quel point ils se sont fait rouler, berner, prendre pour des idiots.
        Les chinois ?
        Après avoir complètement pillé déjà d’autres pays pauvres africains, le tour de Madagascar était venu. Puis, tout ce qu’ils ont de défectueux, refusé car ne remplissant pas les normes « normales » (de qualité comme de sécurité), c’est ici qu’ils le envoient avec une énorme quantité de « marchands de rue » pour s’en séparer…en faisant en plus du profit !!
        Sans procéder comme ça, la Chine devrait détruire tous ces défectueux, donc dépenser de l’argent en plus de la perte sèche d’une vente. C’est tout bénéfice non ?
        Et on se demande pourquoi il n’y a jamais rien de garanti ? La bonne blague !
        Et les cargos de bois de rose volés jusque dans les réserves de l’Etat, soit disant protégés ? Vous avez oublié ça aussi ?
        Oui, on a fait toute une montagne quand on en a arrêté un……..pendant que combien d’autres sont tranquillement passés à coté ?
        La liste est longue, je ne vous apprend rien.
        Les russes ?
        Regardez les archives: Sur plus de 12 ans, le pays qui a le plus aidé et soutenu le pays c’est….la France, et même devant la 1° puissance que sont les USA (second au tableau).
        Cherchez les russes: Sur les 10 pays listés, on ne les voit pas sur toutes ces années !
        (Petit complément: La Chine était n°10, avec qu’un peu d’argent symbolique, et même pas tous les ans).
        Mais les russes sont revenus en courant, tapes dans le dos….quand les Eparses ont tout d’un coup présenté de l’intérêt.
        Russes et ricains, c’est pareil: Que le royaume du fric….pour eux.
        Puis ces îles, soit disant pleines de ressources marines, le pays ne pourra jamais prendre en charge quelconque exploitation. De plus, même les étrangers (tous) s’accordent à dire qu’aller les chercher ne vaut pas le coup, énorme risque écologique aussi, alors on va nous gonfler longtemps avec ça ?
        Enfin, réfléchissez un peu: Qu’elles deviennent réserve naturelle apportera un gros flot supplémentaire de touristes au pays, venant du monde entier, qui séjourneront ici pour y faire des excursions touristiques.
        Pour finir, STOP à cet esprit anti-étrangers et surtout anti-colons (anti français). On n’est plus à l’âge de pierre et de plus rares sont les malgaches à présent qui ont vécu la colonisation. Ce n’est que des esprits maléfiques qui entretiennent cet état d’esprit pour qu’il soit encore si vif si longtemps après mais comme ça le peuple pense aux Eparses, ce qui permet à ces gens malhonnêtes de continuer tranquillement à voler son propre peuple.
        L’ennemi est intérieur !

        • Vous voyez clair. L’argent, le fric. LISEZ le livre  » DE QOUI TOTAL EST ELLE LA SOMME? » d’Alain Denault et vous comprendrez que la pourriture est partout en France, comme aux USA ou en Chine. Vous les malgaches vous n’avez AUCUNE chance face a un Macron qui ne sert que les interets francais, americains et juifs. C’est un grand manipulateur. La France est une dictature deguisee. Souvenez vous que Macron a vendu le fleuron francais ALSTOM aux Americains!!! Il a ete elu par les ROTHCHILD, tout comme l’ancien president POMPIDOU qui lui aussi a ete le secretaire general dans la banque ROTCHILD pendant 10 ans. Et qui sont les ROTCHILDS? Des gens qui dirigent le monde. Ils controllent TOUT par l’argent.

  • La main qui donne, la main qui dirige (proverbe bantou).
    Je savais dès le debut des manifestations en vue de la restitutions de ces Iles Eparses qu’il n’y aura point de cela. Ce n’etait qu’une machination afin de créer un atmosphère de confiance vis-à-vis du peuple mais au fonds, les dirigeants étatiques aux doubles nationalités cherchent la « cogestion » et en contrepartie, une malette aux rescousses de la misère qui sévit la Grande-Ile.
    Y aura pas de restitution ce juin là. La France va y planter son laboratoire avec son drapeau et cette histoire va être classée dans l’oubliette.

    • Les pays pauvres sont maintenus dans la pauvrete par toutes les multinationales. Quelles soient francaises, russes , americaines ou chinoises. Les malagaches vont tous crever dans la misere. Les chinois detruisent sous vos yeux vos oceans, vos coraux, vos forets, vous pillent des emeraudes et de l’or…et que faitent vous? RIEN. Pas de revolte.
      Votre pays est un desastre ecologique incroyable. Vous allez tout droit a la famine generalisee. Tout comme tous les pays africains. Regarde le Niger, qui regorge de petrol, la DRc qui regorge de richesses minieres. La grande misere est a leurs portes, leurs rivieres extremement polluees dues a l’exploitation sans vergogne des societes chinoises. Le nombre de malformations congenitales est maintenant castastrophique dans la region miniere de Kolwezi ( DRC). Le delta du Niger n’a plus un seul poisson!!!! Tout est pollue. Total, Chevorn, etc,..toutes ces compagnies detruisent TOUT pour leur seul profit. Cela fait plus de 50 ans que ca dure et vous les malgaches vous vous posez toujours des questions!