Accueil » Sport » JIU – JITSU BRÉSILIEN – Le mondial d’Abu Dhabi dans le viseur
Sport

JIU – JITSU BRÉSILIEN – Le mondial d’Abu Dhabi dans le viseur

Johary Rakotozafy (à.g) avec les membres de la fédération malgache de jiu-jitsu et les présidents des clubs. 

Viser haut. Sous dérogation auparavant, la fédération malgache de jiu-jitsu a finalement vu le jour le 14 janvier à l’issue de l’assemblée générale élective assistée par les responsables du ministère de la Jeunesse et des sports. Trois ligues, en l’occurrence Analamanga, Atsinanana et Vakinankaratra ont reconduit à l’unanimité et confié le prochain mandat au président sortant Johary Rakotozafy, candidat unique. «C’est le début du commencement car cela fait maintenant près de vingt ans que cet art martial est pratiqué à Madagas­car… Enfin la fédération est reconnue par notre ministère de tutelle» rappelle le président de la fédération, Johary Rakotozafy. «Un gros travail derrière et l’attente fut longue à cause notamment de la période de la covid-19. Nous avons tenu bon et nous pouvons enfin avancer, ensemble tous» poursuit le président élu. Le calendrier s’annonce chargé, le premier championnat national sans kimono ou Nogi est programmé au mois de mars. «Nous commençons très tôt car en novembre nous voulons que nos athlètes soient bien préparés pour Abu Dhabi World Professional Jiu-Jitsu Championship. Et en mai aura lieu le deuxième sommet national en kimono ou nach gi» confie le patron de la discipline. En outre, il y aura des compétitions que vont organiser les clubs et les ligues, ainsi que la venue d’experts étrangers pour renforcer nos compétences techniques. L’équipe de la fédération semble confiante de sa prochaine participation au championnat du monde. «Nous avons un très bon niveau sur le plan national que nous avons prouvé en novembre au championnat d’Afrique à Maurice. Nous aurons des titres mondiaux» lance comme défi Johary Rakoto­zafy. Madagascar a brillé avec treize médailles d’or à ce sommet continental. Le président élu a souligné que les relations avec les instances internationales comme la Jiu-jitsu international fédération ou l’International brazilian Jiu-jitsu fédération ou aussi l’United Arab Emirates Jiu-jitsu fédération, sont déjà en bon terme. Cette dernière sera l’instance hôte et organisatrice du prochain mondial. Deux techniciens à savoir Rado Patrick Rasamy et Zo Aina Randriamanaga ont été nommés pour assurer le bon fonctionnement de la direction technique nationale.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter