Politique

Communales – Le délai de recours en cassation s’achève

Les parties lésées aux élections communales disposent de dix jours après la proclamation officielle des résultats définitifs pour formuler le recours en cassation. En termes de procédure, le délai ouvert pour saisir la juridiction supérieure qui est le Conseil d’Etat s’est achevé, hier.

Dans plusieurs circonscriptions, les résultats des élections des maires et conseillers ont fait des vagues chez certains candidats malheureux. À Faratsiho, entre autres, les partisans du candidat Nomenjanahary Ramilison contestent la tenue des élections partielles. Ils attendent la décision du Conseil d’Etat de prononcer sur la nouvelle requête introduite à ce sujet. La partie requérante a sollicité aux juges administratifs de cette juridiction de rejuger les doléances qu’ils avaient soulevées sur les prétendues fraudes électorales, la suspicion de corruption et les anomalies observées dans les bureaux de vote. ÀToamasina I, Ampanihy Centre, Tsihombe, les candidats vaincus aux élections du 27 novembre poursuivent leur combat judiciaire. Pourtant, la saisine du Conseil d’État n’a pas d’effet suspensif sur l’exécution de la décision du Tribunal administratif. Les élections devraient avoir lieu d’ici cent vingt jours.