Régions

Antsirabe – Dures épreuves écrites pour les futurs policiers

Les épreuves écrites au concours d’entrée à l’ENIAP pour Vakinankaratra se sont déroulées sans incident au lycée André Resampa d’Antsirabe.

Le concours d’entrée à l’École nationale des inspecteurs et des agents de police (ENIAP) d’Antsirabe s’est déroulé durant le weekend dernier. Les 14 700 candidats ont été répartis dans quatorze centres. Le recrutement fait partie de la mise en œuvre de la politique générale de l’État sur le renforcement et le développement de la sécurité publique. L’ENIAP ne peut accueillir que mille cent stagiaires, dont mille élèves-agents et cent élèves-inspecteurs de police. Vingt d’entre eux suivront un stage de commissaire et trente autres celui d’officier de police.

De nombreux efforts, tels que l’amélioration et la réhabilitation des infrastructures d’accueil à l’ENIAP, ont permis au ministère de la Sécurité publique d’augmenter le nombre des élèves. Toutefois, cet effectif est encore considéré comme faible si l’on se réfère à la norme internationale qui stipule trois policiers pour mille habitants, alors que chez nous, un policier s’occupe de trois mille citoyens.

Le lycée André Resampa d’Antsirabe a été le seul centre d’examen dans la région Vakinankaratra, avec six cent trente-six candidats. Seize d’entre eux ont été absents tandis qu’un candidat retardataire a été disqualifié.

Le déroulement du concours a connu une amélioration de sécurisation, cette année. « Les sujets ont été transférés par mail juste avant chaque épreuve et scellés dans une enveloppe après l’impression jusqu’aux salles d’examen », explique le commissaire Damy Talily, chef de centre et directeur à l’ENIAP. Les règlements et les disciplines ont été expliqués aux candidats avant le début du concours, lequel a été effectué en collaboration avec la direction régionale de la Fonction publique du Vakinankaratra.

Après les épreuves écrites d’histoire –géographie, de français, et de connaissance générale qui a porté sur la protection des espèces endémiques, les candidats réussissant l’examen écrit passeront l’épreuve physique et l’oral avant de suivre la formation d’une année à l’ENIAP.