Accueil » Social » Antsirabe II – Une route à réhabiliter au bénéfice des paysans
Social

Antsirabe II – Une route à réhabiliter au bénéfice des paysans

Vakinankaratra dotée de nouvelles infrastructures routières.

Une aubaine pour les habitants du district d’Antsi­rabe II. Le ministère des Travaux publics annonce le début de la réhabilitation de la route reliant Ambatondra­dama et Vinaninony, deux communes de la région de Vakinankaratra. Le ministre Jerry Hatrefindra­zana annonce l’accélération des travaux.

« La réhabilitation de cette route de 14 kilomètres sera terminée dans deux mois, si la réalisation des travaux a été prévue pour quatre mois. Les travaux seront accélérés, mais nous exigeons la qualité des travaux faits. Nous faisons confiance à l’entreprise et à ses expériences », indi­que ce ministre des Travaux publics, jeudi, lors de sa descente dans ce district d’Antsi­rabe II. Il est prévu de faire des travaux de pavage et de bitumage sur cette route, mais aussi de rehausser la chaussée et de mettre en place des infrastructures d’évacuation d’eau, pour protéger la route.

Les bénéficiaires sont ravis. « La réfection des routes contribuera au développement de notre district et de sa population. Vinani­nony, par exemple, est une commune productrice de pommes de terre. Avec l’état actuel de la route, le prix est très bas. Mais une fois que cette route sera terminée, les paysans vont tirer plus d’avantage », lance un paysan du district.

D’autres routes ont été réhabilitées dans la région de Vakinankaratra, à savoir, celle reliant Sambaina et Faratsiho. « Il nous a fallu trois heures pour relier ces deux villes, auparavant, lorsque la route était encore dans un état de délabrement. En ce moment, cela ne nécessite que 45 minutes », témoigne un habitant de ce district.

Jerry Hatrefindrazana multiplie ses descentes sur terrain. « Nous ne pouvons pas évaluer l’état des routes et apporter des solutions, sans ces descentes », conclut-il.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter