Culture

Journée internationale de l’homme : La gent masculine anime le Festival Sar’nao

La Journée internationale de l’Homme, le 19 novembre, a été célébrée pour la première fois dans le cadre du festival Mois de la photo Sar’nao à l’AFT. Le public a été captivé par les différents programmes.

Une grande première. Le festival Mois de la photo Sar’nao a marqué la Journée internationale de l’Homme, le 19 novembre, à l’Alliance française d’Andavamamba (AFT) par une exposition de photos de nu artistique, un défilé de mode masculine, et une conférence-débat sous le thème « Homme, qui es-tu ?». La plupart de l’assistance ignore l’existence de cette date particulière dédiée aux hommes.

Dans l’ensemble, l’événement a surpris plus d’un et a présenté des points intéressants. Outre le nu artistique qui a soulevé la stupeur des gens, il est rare de mettre l’homme au cœur d’un sujet. Le concept a captivé l’assistance depuis le défilé énigmatique du début jusqu’à la conférence-débat qui s’est prolongée de plusieurs minutes.

L’anthropologue et médecin Alice Ranorojaona-Pèlerin, le général Désiré Ramakavelo, la psychologue et analyste transgénérationnelle Edwige Roberval, les photographes Fidisoa Ramanahadray et Joël Pèlerin, et le directeur général de l’AFT Jean-Paul Clément ont abordé chacun le thème du jour.

Les questions de l’assistance s’ensuivirent. Élever un bébé tout seul et l’impact de l’absence d’un des parents auprès de l’enfant, un père qui abandonne ses responsabilités vis-à-vis de sa famille, l’égalité des genres, le rôle de l’art pour véhiculer des messages à la société, et l’importance des rites ancestraux malgaches pour soulager des maux ont été soulevés durant cette rencontre avec les spécialistes. Et la question sur la célébration officielle de la Journée internationale de l’Homme à Madagascar a suscité la curiosité des personnes présentes à l’AFT.

Homme humain
« J’ai appris des choses aujourd’hui. D’abord, la célébration de la Journée internationale de l’Homme m’est tout à fait inédite. La conférence-débat a été très enrichissante pour mieux connaître l’homme en tant qu’humain avec toute la sensibilité qui va avec, et aussi le rôle de l’homme dans la société qui lui attribue une image de force.

L’exposition de nu artistique véhicule aussi des messages éducatifs pour mieux comprendre l’homme dans plusieurs étapes de sa vie, comment il doit agir face à sa femme et à ses enfants. Le nu choque à première vue, parce qu’on n’y est pas habitué. Mais dans l’ensemble, les photos parlent d’elles-mêmes. Les poèmes aident aussi à les comprendre. J’ai aussi apprécié la créativité des stylistes qui ont présenté des collections déclinant l’homme dans toute sa splendeur », résume Mamy, une jeune diplômée en hôtellerie, après ce vernissage de l’exposition
« Homme, qui es-tu ? » du photographe Joël Pèlerin, hier en fin de matinée.

« Je croyais tout savoir sur le comportement de l’homme; mais même moi, je me découvre en étant présent ici aujourd’hui. Cela me permettra de me perfectionner pour être un vrai gentleman, un homme humain sapé dans du BoGasy », constate Roberto Soamazava, à la fin de l’événement.
L’exposition « Homme, qui es-tu ? » restera ouverte à l’AFT jusqu’au 27 novembre.