Politique Régions

Communales Mahajanga I – Le candidat du TIM absent au débat télévisé

La campagne électorale à Mahajanga se poursuit avec un débat télévisé. Les trois candidats à la mairie présents ont défendu leurs programmes respectifs.

Moins d’une semaine avant la fin de la campagne électorale des communales du mercredi 27 novembre prochain. Les différentes activités des quatre candidats en lice pour la course à la mairie de la ville de Mahajanga, afin de convaincre les électeurs, continuent.

Ils devaient participer à un débat télévisé, organisé par le Pro vidéo com, dirigé par Olivier Robson Andrianandrasana, hier matin, à l’hôtel le Coco Lodge de Mahajanga. Hussein, le candidat n°2, du parti Tim, ancien sénateur, était le grand absent de cette rencontre.

Le modérateur a prié chaque candidat de présenter ses objectifs principaux et programmes. L’indépendant Roger Yvon Rakotovao, candidat n°3, s’était targué d’annoncer qu’il est fin prêt.

« Je me suis préparé depuis huit mois et j’estime que je remplis les conditions nécessaires pour être maire de Mahajanga. Je me suis lancé en tant qu’indépendant. Mon ambition est de développer la ville grâce à mes expériences. Je peux dire que je suis derrière le redressement de la commune urbaine de Mahajanga. Mon programme est axé sur neuf points, dont la réhabilitation des quatre marchés, le transport, la fanfare municipale ainsi que le transport et la circulation », a indiqué le candidat de non « alignement ».

Promesses
Le maire sortant, candidat n°4 de l’IRD, Mokhtar Salim Andriantomanga, a contredit la déclaration de l’ancien chef de service.
« Je conteste sur le fait qu’il a été le seul être derrière le redressement. C’était un travail d’équipe, et il ne faut pas occulter celui du directeur financier et du 3èm adjoint au maire chargé du département. J’avais fermé le bazar be en 2014, mais aujourd’hui, les cinq principaux marchés de Mahajanga utilisent la perception par Mvola.

Tout ce que je peux dire c’est que je vais continuer ce que j’ai déjà commencé. La ville de Mahajanga est devenue un modèle. Auparavant, beaucoup d’entraves ont été placées sur ma route dans le développement de Mahajanga. Je voudrais inciter les contribuables à payer leurs impôts », a expliqué le candidat-maire de l’IRD.
L’ancien conseiller municipal, José Jean-Yves Ramandrantosoa, candidat n°1, a promis qu’un partenaire pourra fournir un concasseur pour la réhabilitation des ruelles dans les fokontany.

« Je suis un technicien et entrepreneur et non pas un politicien. Mon défi est d’apporter une solution aux fréquentes inondations à Mahajanga, dont la réhabilitation au niveau du Vallon de Metzinger ainsi que les curages de canaux, l’éclairage public ainsi que la restauration de la sécurité », a-t-il déclaré.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter