Accueil » Social » Suspicion de réveil d’un volcan – La fumée au lac Tritriva disparaît
Social

Suspicion de réveil d’un volcan – La fumée au lac Tritriva disparaît

Le lac Tritriva retrouve son calme après les suspicions d'éruption volcanique.

La crainte du réveil d’un volcan écartée ? La fumée aperçue du côté du lac Tritriva n’est plus visible. « Il n’y avait plus rien lorsque nous sommes descendus sur place, dimanche, après-midi. Jusqu’ici, la fumée n’est pas réapparue », indique un responsable de la Gendarmerie, joint au téléphone, hier. Sa nature reste, cependant, suspecte.

Les villageois des environnants du lac Tritriva disent avoir senti l’odeur de brûlé, et non de soufre, lors de l’apparition de la fumée. D’autres témoignent avoir vu des flammes sur l’angle d’où s’échappait la fumée, jeudi. « Certains supposent aussi qu’il s’agit de fumée laissée par des cueilleurs de miel. Ils auraient brûlé des chiffons pour expulser les abeilles. Ils auraient ensuite abandonné sur place le chiffon et c’est ce qui aurait généré la fumée », rapporte un observateur.

Le Dr Andry Ramanantsoa, spécialiste en géophysique auprès de l’Institut et observatoire géophysique d’Antananarivo (Ioga), reprend ces hypothèses des villageois. « Personnellement, je pense que la fumée aperçue sur le lac Tritriva est la même qu’on a vu à Mananasy, il y a quelques mois. On a redouté une éruption volcanique, mais en réalité, c’était un feu de brousse », indique-t-il. L’observateur contacté à Antsirabe reste, toutefois, sceptique. « Le point d’origine de la fumée est difficile d’accès », indique-t-il.

Aucun spécialiste n’est descendu sur place pour effectuer des investigations sur l’origine de la fumée, jusqu’à hier. Vigilant, l’Organe mixte de conception dans la région Vakinankaratra a ordonné que les quartiers mobiles et les autorités dans la commune de Belazao, dans le district de Betafo, doivent surveiller la réapparition de feu ou de fumée, autour du lac.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter