Accueil » A la une » Îles éparses – La Russie soutient Madagascar
A la une Politique

Îles éparses – La Russie soutient Madagascar

Dans  sa  lettre,  l’ambassadeur  Andrey  Adreev  met  en  avant  le  panel de  coopération  entre  la  Russie  et  Madagascar.

L’ambassade de Russie poursuit ses offensives diplomatiques pour séduire les autorités ou du moins l’opinion publique malgache. Dans un texte publié, hier, sur la page Facebook de l’ambassade russe, elle réaffirme son soutien à la revendication des îles éparses.

Un argument de séduction de poids. C’est ce que l’ambassade de Russie a mis en avant dans une déclaration publiée, hier, sur sa page Facebook. La représentation diplomatique russe multiplie les offensives de charme à l’endroit des autorités et l’opinion publique malgaches. Cette fois-ci, elle abat la carte des îles éparses.

Dans cette déclaration, Andrey Andreev, ambassadeur russe, affirme, «la Russie soutient la République de Madagascar dans sa volonté légitime de restituer les îles éparses sous sa souveraineté». Selon l’en-tête du texte, il s’agit d’un message adressé à l’association Amis de la Russie à Madagascar. Cette entité s’est réunie samedi, selon la date du message et à s’en tenir aux publications de ses membres sur les réseaux sociaux.

Le soutien russe à la démarche malgache pour la restitution des îles éparses a déjà été affirmé par Andrey Andreev dans une interview publiée le 29 avril. Le diplomate a été sans équivoque en déclarant que «la Fédéra­tion de Russie est fermement aux côtés de la République de Madagascar en ce qui concerne l’achèvement du processus de décolonisation et l’établissement dans les meilleurs délais de la souveraineté malgache sur les îles éparses».

L’ambassadeur a repris des mots mis en avant par la partie malgache, dans le communiqué conjoint à l’issue de la première réunion de la commission mixte sur les îles éparses, au palais d’Andafiavaratra, en novembre 2019. Andrey Andreev est même allé jusqu’à déclarer, «nous sommes prêts à contribuer de toutes les manières possibles à la réalisation de cet objectif [la restitution des îles éparses] sous la forme qui conviendra au gouvernement de Madagascar».

Un appel du pied

Dans une conjoncture mondiale marquée par la guerre en Ukraine, les mots allusifs de l’ambassadeur russe laissent la porte ouverte à toutes les éventualités. Certains y lisent même un appel du pied pour un appui militaire. Les déclarations de l’ambassadeur Andreev dans l’interview du 29 avril sont, toutefois, passées inaperçues au sein de l’opinion publique. Les responsables étatiques non plus, n’ont pas réagi à ce soutien de la Russie affirmé de vive voix par l’ambassadeur Andreev.

Jusqu’ici, les autorités n’ont pas non plus réagi au message de l’ambassadeur Andreev, publié hier, malgré les sollicitations par téléphone. Durant une conférence de presse, le 23 août, Richard Randriamandrato, ministre des Affaires étrangères, a d’autant plus souligné que Madagascar privilégie la voie diplomatique dans ses revendications de la rétrocession des îles éparses. Face à la guerre en Ukraine, du reste, Madagascar refuse de prendre position et reste neutre.

La publication de l’ambassade russe hier est, de prime abord, une contre-offensive aux démarches diplomatiques des ambassadeurs des pays occidentaux. Le 12 septembre, par exemple, Claire A. Pierangelo, ambassadrice des États-Unis, a effectué une visite de courtoisie chez le général Richard Rakotonirina, ministre de la Défense nationale. Outre la position de Madagascar sur la guerre en Ukraine, la coopération malgacho-russe, notamment, sur le plan militaire a été discutée «de manière franche», selon les explications.

Madagascar ne compte pas sortir de sa neutralité vis-à-vis de la guerre en Ukraine. La communication faite par l’ambassade de Russie hier, est visiblement destinée à séduire l’opinion publique, particulièrement, ceux qui sont épris de nationalisme. Dans le contexte mondial actuel, toute considération positive est bonne à prendre pour la Russie. La réunion de l’association Amis de la Russie, samedi, a été une occasion pour faire cette sortie tonitruante. Il a d’autant plus été question de préparer la célébration des 50 ans de l’établissement des relations diplomatiques russo-malgaches, pour le 29 septembre.

Le choix d’une publication du message du diplomate russe sur les réseaux sociaux est vraisemblablement une manière de toucher un large public et s’assurer une certaine garantie d’être reprise dans la presse. Le moment est, par ailleurs, bien choisi. Le sujet sur la restitution des îles éparses est de nouveau d’actualité, en effet. Une deuxième réunion entre la commission mixte sur les îles éparses devrait se tenir à Paris, en octobre.

3 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • La ficelle est trop grosse et nul n’est censé de savoir que les Russes ont déjà un oeil rivé sur les richesses potentielles de ces îles éparses depuis fort longtemps . La main basse de Wagner sur kraomita Malagasy s’inscrit dans cette stratégie . Bien de personnalités politiques Malgaches inféodées à Moscou continuent à servir toujours les intérêts et les appétits de Poutine . Et cette sortie de l’ambassadeur coïncide clairement avec les revers de l’armée Russe en Ukraine . Surtout des voix commencent à s’élever dans la population tout comme dans l’armée et chez les intellectuels dans ce pays défini comme la 2e puissance militaire mondiale !

  • Je m’en prive volontairement de leur soutien. Je ne collabores pas avec les meurtriers. Poutine doit d’abord dégager, de l’Ukraine et de cette terre.

  • et si la russie par des aides sonnantes et trébuchantes participerait d’abord au développement économique du pays au lieu de jouer au va-en-guerre poutinien !!……..
    posture très stalinienne de cet ambassadeur sur la photo !