Accueil » Politique » Règlement intérieur : Les députés bafouent la politique d’austérité
Politique

Règlement intérieur : Les députés bafouent la politique d’austérité

En termes d’intérêts, les députés peuvent unir leurs voix. La couleur ou la tendance politique ne joue pas. Les indépendants peuvent soutenir la majorité pour défendre les avantages communs.

Hier a été débattu à Tsimbazaza le renouvellement du règlement intérieur de cette Institution pendant lequel les députés ont mis en relief la discussion sur leurs privilèges. Une intention qui dénigre souvent l’image du Parlement au regard de la population toute entière. Le député Henri Jean Michel a rappelé la restitution de la valeur de l’Assemblée nationale alors que d’autres s’insurgent sur l’augmentation des avantages.

Si l’Exécutif ambitionne d’adopter la politique d’austérité dans la gestion des affaires publiques, il semble que des députés bafouent catégoriquement cette vision. En fait, la dotation d’un véhicule pour chaque élu est momentanément retirée du débat à Tsimbazaza, mais les députés trouvent d’autres issues pour reformuler leur revendication.

Parmi les avantages et intérêts accordés aux élus, par exemple, la délivrance du passeport diplomatique ainsi que le droit à la retraite. En outre, un poste de directeur de cabinet ainsi que dix conseillers ont été accordés à chaque membre de bureau permanent.

En marge de l’adoption du règlement intérieur hier, les députés ont insisté sur la désignation de deux conseillers techniques alors qu’ils ont déjà bénéficié de cinq assistants en leur faveur. Le nombre du personnel pris en charge à l’Assemblée nationale est actuellement estimé à plus d’un millier de personnes. Les dépenses ne se limitent plus aux cent cinquante-et-un députés initialement élus par le peuple. Le gonflement de la caisse de l’État serait, sans aucun doute, incontournable du fait que les assistants des députés seront également payés.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter