Hery puissance 10


Le décor est planté . Rajoelina l'avait annoncé ,Rajaonarimampianina l'a réalisé . Le changement de régime  ne se fera plus sur la place du 13 mai . C'était l'un des tout premiers discours de Andry Rajoelina tout au début des manifestations ayant conduit à l'éviction du pouvoir de Marc Ravalomanana le 18 mars 2009 . À tous ceux qui croyaient encore que c’est de cette manière qu'on peut déloger le Président de la république , Hery Rajaonarimampianina a montré hier qu'ils avaient la berlue . Comme son prénom l'indique , le Président a fait étalage de toute sa puissance et de son omnipotence en ne laissant le moindre pouce de terrain à ceux qui veulent sa peau , voire sa tête . Jamais de mémoire d’homme, un déploiement de forces de l'ordre n'avait atteint un niveau aussi élevé, aussi bien en effectif qu'en qualité de l'arsenal militaire utilisé, que celui mis en place hier à Analakely pour tuer dans l'œuf la manifestation annoncée des partisans du mouvement Antso ho Fanavotam-pirenena (AFP) . Un record absolu que ni Ratsiraka , ni Ravalomanana , ni Rajoelina n'avait effleuré . Même si l'appel de l'AFP avait reçu un écho favorable auprès de la population , il y aurait toujours eu plus de forces de l'ordre que de manifestants . À croire que si l'État veut bien s'occuper de la sécurité publique , il a bel et bien les moyens humains et matériels pour pouvoir mettre un gendarme , un policier ou un soldat aux portes de chaque foyer , du moins dans chaque fokontany . On se demande pourquoi avec tant de moyens et de détermination , l'État n'arrive pas à endiguer les kidnappings , les attaques armées, les dahalo . On aimerait bien demander à l'AFP d'annoncer des manifestations au quotidien pour que la ville soit débarrassée de ses malfrats ,de ses marchands de rue et de ses charrettes. Comme par enchantement Analakely a retrouvé hier sa toilette des années 20 qui laisse rêveur . La Commune Urbaine d'Antananarivo n'a qu'à solliciter le service de l'EMMO pour réussir l'assainissement de la capitale . Le Président a montré que l'ordre naît de la dictature et seul un tyran peut diriger un pays où la pauvreté enlève tout sens de la discipline , justifie une anarchie incommensurable . Rajaonarimampianina semble bien avoir retenu la maladresse de Tsiranana , la négligence de Ratsimandrava , l'outrecuidance de Ratsiraka , l'arrogance de Ravalomanana , l'inexpérience de Rajoelina . Il les a enrobés de son intelligence diabolique pour donner une stratégie radicale qui prouve qu'on est bel et bien dans un régime présidentiel fort . Il ne laisse aucune faille à ses adversaires et se sent revigoré par le soutien du Fonds monétaire international qui lui a donné du nerf pour gagner la guerre . Depuis cette caution du FMI , rien ne doit plus motiver les actes de déstabilisation et de contestation selon l'entourage du Président . Il a prouvé hier qu'il a désormais les moyens pour mobiliser un grand nombre de forces de sécurité pour s'attaquer à tous les maux qui minent la vie sociale depuis 2009 et qui s'amplifient depuis son investiture à la présidence . Reste à savoir s'il a compris que, s'il avait fait tous ses devoirs de Président , les mouvements de contestation ici et là n'auraient eu aucune raison d'être . La colère qui gronde, le mécontentement qui monte ne sont que le résultat de l'audit de deux ans et demi d'exercice de l'expert-comptable à la Présidence . Sylvain Ranjalahy
Plus récente Plus ancienne