Accueil » A la une » France – La cathédrale de Nantes fait l’objet d’une enquête
A la une Culture

France – La cathédrale de Nantes fait l’objet d’une enquête

Les pompiers sont intervenus à temps, et peu de dégâts ont été occasionnés par l’incendie.

Un incendie a endommagé samedi une partie de la cathédrale gothique de Nantes. Une enquête pour «incendie volontaire » est ouverte.

La cathédrale de Nantes, dans l’Ouest de la France, édifice du XVIe siècle dans lequel trois points de départ de feu ont été identifiés a été frappé par un grave incendie samedi, entraînant l’ouverture d’une enquête pour «incendie volontaire».

L’épais panache de fumée noire qui s’est échappé de l’énorme vitrail de la façade de Saint-Pierre-et-Saint Paul a ravivé les souvenirs douloureux de l’incendie de Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, même le sinistre a été vite circonscrit.

Le feu a détruit des vitraux et des objets d’art, dont le grand orgue.

Trois points de départ de feu ont été constatés dans la cathédrale, l’un d’eux au niveau du grand orgue, a précisé à l’AFP le procureur de la République de Nantes, Pierre Sennès.

«Entre le grand orgue qui est sur la façade au premier étage et les autres feux, vous avez quasiment toute la distance de la cathédrale, ils sont quand même à une distance conséquente les uns des autres», a-t-il relevé.

Cependant il n’y a pas de trace d’effraction au niveau des accès extérieurs, a-t-il indiqué.

Selon le père Hubert Champenois, recteur de la cathédrale, «tout était en ordre hier soir». «Chaque soir, avant de la fermer, une inspection très précise» est effectuée.

Samedi vers 07h45 (05h45 GMT), des «passants qui voyaient des flammes derrière la rosace» ont alerté les secours, selon les pompiers.

Les pompiers ont découvert alors «un violent incendie au niveau de l’orgue situé derrière la rosace et l’action s’est concentrée sur ce foyer», selon le directeur départemental des pompiers, le général Laurent Ferlay.

Soutien

Grâce à une centaine de pompiers et une quarantaine d’engins, l’incendie a été assez rapidement «circonscrit», vers 10h00 (08h00 GMT).

Ont été touchés par le sinistre l’orgue et le buffet d’orgue du XVIIe siècle, un tableau d’Hippolyte Flandrin du XIXe , une partie des stalles du chœur qui étaient récentes et les vitraux de la façade, a listé Laurent Delpire, conservateur des Antiquités et objets d’art du département de Loire-Atlantique.

Le président Emmanuel Macron a plus tôt tweeté son « soutien » aux sapeurs-pompiers « qui prennent tous les risques pour sauver ce joyau gothique de la cité des Ducs ».

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter