Accueil » Actualités » Un nouveau magazine sur le marché
Actualités Politique

Un nouveau magazine sur le marché

« Ceci n’a pas une finalité politique ». Comme son nom ne l’indique pas, le magazine Politikà, qui vient d’être officiellement lancé vendredi, n’a aucune ambition de conquérir le pouvoir. Initiée par la fondation Friedrich Ebert, la publication entend plutôt « contribuer au débat démocratique », indique Marcus Schneider, représentant résident de la fondation, dans son discours de lancement. Et pour ce faire, le magazine qui se dit « activiste » compte bien « prendre position et encourager la prise de position », tout comme il veut « encourager les jeunes et moins jeunes Malgaches à s’immiscer dans la politique ».
Côté prise de position, celle-ci est résolument à gauche. « La ligne éditoriale sera progressiste au meilleur sens du terme : orientée vers le progrès et le changement », martèle Marcus Schneider dans son éditorial. « Madagascar progressera davantage s’il s’ouvre au lieu de s’agripper jalousement à des vieux concepts d’un passé révolu », plaide-t-il.
Et pour encourager les jeunes et les moins jeunes à s’immiscer dans la politique, les contributeurs sont quasiment tous des jeunes. Outre l’équipe permanente constituée de jeunes journalistes dirigés par Raoto Andria­manambe, rédacteur en chef et issu de l’équipe de l’agence de communication Becom, le magazine fait intervenir dans un certain nombre de ses chroniques des jeunes issus de différents programmes de formation de la fondation.
Pour son premier numéro, Politikà compte 48 pages. La politique y occupe une place de choix, mais le magazine aborde également de faits économiques, sociaux et culturels. Le dossier de la rédaction se focalise sur « le long chemin de croix de Madagascar » depuis son indépendance. On peut également y trouver un dossier sur les Antevolo, les parias de la Matatàna, tout comme une opinion, « divergente », de Vahombey Rabe­arison sur le nouvel An malgache. Une publication à découvrir.