Accueil » A la une » Didier Ratsiraka en pré-campagne
A la une Actualités Politique

Didier Ratsiraka en pré-campagne

À la célébration du 40e anniversaire du parti Arema, Didier Ratsiraka a soutenu que le pouvoir et ses opposants partagent la responsabilité dans l’instabilité ambiante.

Subtilement. Comme à son habitude, mais tout en étant lisible dans ses objectifs, Didier Ratsiraka, ancien Président, a taclé le gros de la classe politique, samedi. Devant la presse, en marge de la célébration du 40e anniversaire du parti de l’Avant-garde pour la rénovation de Madagascar (Arema), l’ancien homme fort de la 2e République a soutenu que le pouvoir et ses opposants avaient une responsabilité partagée quant à la conjoncture actuelle.
Questionné sur son avis face à la montée en crescendo des hostilités politiques, ces derniers temps, l’amiral Ratsiraka, a répliqué : « c’est une mauvaise habitude des Malgaches. Mais il n’y a pas de fumée sans feu. Personne ne peut dire qu’il a entièrement raison ou que les autres ont tort à 100%. La loi n’est pas respectée, par les opposants, mais aussi, par les dirigeants ». Dans sa réponse, l’ancien Président a souligné qu’il « ne parle pas seulement des dirigeants actuels, mais aussi, de leurs prédécesseurs ».
Une répétition allégorique dont le nombre semble mettre l’administration Rajaonarimampianina,
Rajo­elina et Ravalomanana dans le même sac. Il est de réputation dans le microcosme politique que Didier Ratsiraka ne dit rien au hasard. « Si les dirigeants respectent la loi, la situation ne serait pas telle qu’elle est, aujourd’hui. Personne ne suit la Constitution. Les mêmes causes produisent les mêmes effets », argue l’auteur du Livre Rouge.
Élection
Il semblerait que l’amiral ne prédit pas la durabilité à ses successeurs, étant donné que les anciens chefs d’État Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, n’ont effectivement pas fait long feu à la tête du pays. Un destin qui, à entendre Didier Ratsiraka, pourrait être celui du président Hery Rajao­narimampianina. La longévité de l’Arema au pouvoir a été mise en avant, à Toa­masina. Avec l’intégralité
de la 2e République ajoutée à cinq ans durant la 3e République, Didier Ratsiraka a passé près de 25 ans au pouvoir.
Les temps de l’amiral Ratsiraka au pouvoir se sont, toutefois, systématiquement soldés par un soulèvement populaire l’évinçant du pouvoir. En déclarant, « les mêmes faits produisent les mêmes effets », l’amiral pourrait être en connaissance de cause. Bien que la politique de l’Arema et sa gouvernance du pays ne soient pas exemplaires, l’objectif à Toamasina était, visiblement, de mettre le parti Rouge au dessus du lot dans l’arène politique, avec comme objectif l’élection présidentielle de 2018.
Une autre réplique de l’Arema rappelée aux souvenirs de l’assistance, à Toamasina, est le Livre Rouge. « Le Livre Rouge n’est pas encore périmé. Il a permis de faire de grandes choses dans ce pays et servira de base au programme politique que l’Arema compte présenter pour redresser le pays », a déclaré Didier Ratsiraka. Le parti qui prévoit de tenir des consultations dans les vingt-deux régions est, vraisemblablement, en mode préparatif à la présidentielle. Reste à savoir, à part lui-même, qui sera le favori de l’amiral pour porter l’étendard rouge.

Garry Fabrice Ranaivoson

10 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Ce monsieur est la source de nos problèmes actuels. Qu’il se taise à jamais et qu’on applique la décision judiciaire le concernant. Son intelligence: profiter ua maximum de la sagesse malgache et de sa docilité. Merci

  • D Ratsiraka nous dit:
    « Le Livre Rouge n’est pas encore périmé »
    As t il oublié que ce boky mena est notamment l’oeuvre de Charles Ravoajanahary, « ami » politique que, après qu’il eut servi, didier Ratsiraka n’a eu de cesse de persécuter jusqu’à sa mort.
    sachez qu’être l’ami de D Ratsiraka est plus dangereux que d’en être l’ennemi !

  • Le programme de son livre rouge devrait amener Madagascar à la 3e place des puissances économiques ! Résultat des courses: la Grande Ile se trouvait en « queue de peloton » et au bord du gouffre ! Pauvre type, et il a encore SOIF de pouvoir en ayant un pied dans la tombe.!!!

  • Cet amiral d’eau douce sans la moindre pirogue est un psychopathe notoire qui a passé ses 25 de pouvoir désastreux à DÉTRUIRE SYSTÉMATIQUEMENT MADAGASCAR. CE TRISTE INDIVIDU PROFITANT DE LA MAJORITÉ ETHNIQUE DONT IL FAIT PARTIE CROUPIRAIT ACTUELLEMENT AU GOULAG AU TEMPS DES SOVIÉTIQUES. LE PIRE C’EST QU’ON LUI DONNE ENCORE LA PAROLE???!!!!

  • Message

    Le Président RATSIRAKA fait partie de la classe des politiciens africains aguerris considéré dans le jargon du microcosme »gourou ou animal politique », tout président qui souhaite accéder au pouvoir doit préalablement le consulter car les commentaires laissés plus haut ne savent pas l’histoire de Madagascar est une île peuplée de malagasy habitant sur les hautes terres et sur les côtes;durant son régime, il a formé des civils et des militaires qui lui sont dévolus (valy babena) tant dans l’opposition que dans le pouvoir; durant son exil,il a aussi étendu ses réseaux de personnalités internationaux ce qui manquent cruellement à ses prédécesseurs, lui permettant d’être en premier à la source des informations.

  • Maro ny gasy no tsy dia manan-tsaina firy, tsy tia mandalina, fa entin’ny fo fotsiny, indrisy mantsy.
    Izany no mahapotika ny firenena. tsy dia mampiasa an’ilay antin’ny karan-doha firy, fa atao eta-mavesatra ho vesarina fotsiny

    • Marina tokoa zany teninao ary ianao io v ary anisan ny mandalin tsaina sy ba manao fikarohana ohatra? satria ny tena mahavoa an malagasy dia tsy mandalina tokoa fa hekena sy hinoana daolo izay nolazaina azy hatramzay, zany oe efa zatra colonisé na

  • teo @ lafiny Kolontsaina malagasy, sy ny maha gasy ny gasy, ny fomban-jazana sy ny fomba mam-panao malagasy dia nety t@ andron’i Ratsiraka, fa teo @ lafin’ny toe-karena no tena fositra tsy nampandeha ny fitondrany, ka nahatonga antsika gida-maimbo t@ toe-karena.Firenena anisan’ny nahantra indrindra.

    Vao tonga ny 91 dia vita hatreo izany mahal gasy ny gasy izany fa te ho vazaha minakavy daholo hatrmai’nizao.

    T@ andron’i Ravalomanana indray dia nety tsara ny teo @ toe-karena, fa teo @ lafin’ny kolontsaina no tsy nety fa te ho vazaha daholo sy very ny maha malagasy ary mitohy izany hatramin’izao

    Tean objectif mihitsy aho mijery zavatra fa tsy hoe entina ho fanatika fotsiny @ izao.Izay no tena zava-misy, fomba fijery io, fa izay te handray mandray.Ze tsy te handray ho tazomiko ho ahy.