Accueil » Actualités » Le Full Vao Band fait raisonner les cuivres
Actualités Culture

Le Full Vao Band fait raisonner les cuivres

Le concert annuel du groupe s’est démarqué grâce à l’ajout d’une nouvelle section à vent. Une nouvelle formule qui a séduit le public du CGM, samedi après-midi.

À une heure où toute la capitale était sur l’avenue de l’Indépendance et ses podiums, quelques mélomanes avertis ont
préféré se poser du côté de l’escalier d’Antaninarenina. Samedi après-midi, le Cercle germano-malgache inscrivait une bande de joyeux vétérans à son affiche.
Vers 16 heures, le band entre en scène. Et le public est parti pour un bon moment de communion avec ce
groupe que l’on a rarement l’occasion de voir au grand complet. Au milieu, le docteur Henry  armé de sa basse, s’entoure de l’humble Christel à la guitare tandis que de  part et d’autre de la scène, la section cuivre composée de Pepe, Vatsy et Celestin, ainsi que les deux claviers de Mamisoa et Jonathan, complètent le tout.
Hira Jazz gasy
Le hasard faisant bien les choses, les tout premiers morceaux offerts  par la formation, suggéraient des airs marqués par une forte influence folklorique qui concordait avec l’approche de la célébration de la fête nationale.
La puissance des instruments à vent ainsi que les rythmes imposés par ces derniers, donnaient l’impression qu’on était à un spectacle de hira gasy, bien évidemment accompagné d’une touche moderne.
Dès le départ, le ton était donné, avec un « Afindra­findrao » aux sonorités énergiques, un langoureux « Ry tanindrazanay malala » ainsi qu’un envoûtant « Manjaka­miadana », ont bien démarré la première partie. Ces trois titres sont parmi les plus emblématiques de la culture musicale malgache.
En tout, le Full Vao a servi sept morceaux de choix à son public. Ce dernier, n’étant pas totalement rassasié, il a bien fallu rejouer certains morceaux. A l’image d’un « The musician » de Chick Corea dont le docteur nous confiera plus tard qu’il éprouvait l’envie de jouer cet air devant son public depuis plus de vingt ans. Promesse tenue samedi, surtout grâce à cette section à vent qui a fait la fierté du Band pour cette année.

Harilalaina Rakotobe

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter