Accueil » Actualités » Ambatondrazaka – La vente des cinquante logements de fonctionnaire lancée
Actualités Régions

Ambatondrazaka – La vente des cinquante logements de fonctionnaire lancée

Deux sortes d’habitation sont proposées aux agents de l’État de la région Alaotra-Mangoro. Cependant, les postulants doivent répondre à des critères stricts.

Et de deux. Après Analamanga, c’est au tour des fonctionnaires de la région Alaotra-Mangoro de tenter d’acquérir les logements qui leur sont dédiés. Effectuées par des entreprises privées, les constructions ont été réalisées sous le contrôle strict du ministère auprès de la Présidence en charge des Projets présidentiels, de l’Aménagement du territoire et de l’équipement, par le biais de l’Agence nationale d’appui au logement et à l’habitat (Analogh).
À partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin à midi, les intéressés peuvent les visiter, selon les précisions données par les responsables de l’Agence. C’était au cours d’une conférence donnée le jeudi 16 juin, dans les locaux du bureau annexe de la région Alaotra-Mangoro, à Ambodi­rohitra-Ambatondrazaka. Désiré Ranarisoa, directeur général de l’Analogh, a mentionné dans son exposé très détaillé, que les logements sont de deux types. Il y a ce qu’il appelle « les logements à deux pièces et qui sont extensibles » et « les logements à trois pièces » dénommés appartements. Ces derniers sont construits avec un étage, et la surface habitable est de 58,45 m2 contre 35,6 m2 pour le logement extensible.

Concurrence
Les deux types sont construits en brique artisanale de terre cuite et le revêtement des murs extérieurs est jointoyé. Les portes et les escaliers sont en bois dur de menuiserie et les fenêtres en « alu ». Entre le toit en tôle ondulée et les différentes pièces, chambres, cuisine, toilettes ainsi que salle de séjour, un plafond construit avec une volige en pin est installé avec beaucoup de précision. Le village qui regroupe les 50 logements, 10 extensibles et 40 répartis en huit blocs de cinq appartements, est alimenté en eau et en électricité. Il est également doté d’un poste avancé de la gendarmerie nationale.
Un logement du type extensible se propose à deux prix. L’un coûte 53 750 000 ari­ary et permet à un véhicule d’accéder à la cour, et l’autre est à 51 250 000 ariary. Il en est de même pour le type appartement. Avec un accès de voiture à la cour, le prix est de 59 800 000 ariary sinon c’est 57 300 000 ariary.
« Les demandes seront étudiées à Antananarivo. La liste des admis à l’achat sera affichée le 5 juillet, à Ambaton­drazaka », précise le directeur général. Il était, à l’occasion, accompagné de trois de ses proches collaborateurs.  Les premiers critères mettent en avant que la demande doit venir d’un ou d’une fonctionnaire, en son nom et son époux (se) s’il (ou elle) est marié(e). Le paiement cash et sans délai du prix du logement est un grand atout pour l’intéressé(e).
La Bank Of Africa (BOA) peut collaborer ou plutôt coopérer afin de venir en aide à certains cas, poursuivent les responsables de l’Agence.
Pour rappel,  la première pierre qui marque la création du village situé dans la périphérie orientale de la ville d’Ambaton­d­razaka, à Antsahamarova, a été posée par le président Hery Rajaonarimampianina, le 9 octobre 2015.
Le coût total de son alimentation en électricité et en eau potable atteint un sixième de l’ensemble du budget. Une des raisons qui pourraient expliquer les tarifs jugés un peu élevés dans les rangs des fonctionnaires.

Hery Fils Andrianandraina