Accueil » A la une » Infrastructures – Des projets urbains pour les communes périphériques de Tana
A la une Social

Infrastructures – Des projets urbains pour les communes périphériques de Tana

Le  ministre  Pierre  Holder  Ramaholimasy  donne  le  coup  d’envoi  des  travaux.

Des projets urbains seront entrepris dans des communes périphériques de la capitale, comme Anosizato, Andranonahoatra et Bemasoandro. Ils vont durer dix mois.

L a première pierre des travaux urbains destinés aux communes périphériques d’Antana­narivo vient d’être posée hier à Anosizato. Il s’agit des travaux urbains qui sont effectués dans le cadre du Projet de Développement Urbain Intégré et de Résilience du Grand Antananarivo (PRODUIR). Pour la première phase du projet, il s’agit des voies carrossables. Les travaux sont financés par PRODUIR, un projet appuyé par la Banque mondiale. Ainsi, deux cent six infrastructures seront réhabilitées ou construites au bénéfice des zones d’intervention, dans le cadre des travaux urbains qui seront réalisés.

Les travaux dureront dix mois. « Le projet PRODUIR couvre de nombreuses activités qui vont bénéficier à la Commune Urbaine d’Antananarivo et aux communes des alentours. Des escaliers, ainsi que des passerelles et bien d’autres infrastructures, seront construits », a souligné Holder Ramaholimasy, ministre de l’Aménagement du territoire et des services fonciers (MATSF), hier.

Prévenir les inondations

L’entreprise Sinohydro sera chargée de la première phase de ces travaux qui concernent des infrastructures de mobilité (ruelles, voies carrossables, escaliers, passerelles en béton armé) et des infrastructures communautaires telles que des bibliothèques, un terrain de basket, un mur de soutènement, des sanitaires, des lavoirs et des bornes fontaines. Le projet sera principalement dédié à l’amélioration des conditions de vie des habitants de ces zones densément peuplées. « En un mois, on a pu achever quarante travaux. Le but est d’améliorer la vie de la population dans les zones concernées », enchaîne le ministre.

C’est le cas de la commune de Bemasoandro Itaosy, où les infrastructures sanitaires comme les lavoirs et les bornes fontaines manquent. « C’est une aubaine pour la population. L’implantation des lavoirs va permettre à la population de ne plus laver leurs linges dans des endroits inadéquats », se réjouit Rabefakatro, maire de la Commune de Bemaso­andro Itaosy. Des ruelles seront également construites. Dans cette commune, la digue d’Ikopa sera renforcée afin de prévenir les inondations dans la capitale. Il s’agit des axes d’intervention du projet dans le cadre de l’amélioration des systèmes de drainage, en vue de la protection contre les inondations des quartiers vulnérables. Ces activités-clés aideront les institutions à résoudre les problèmes liés au développement urbain.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter