Accueil » A la une » Football – Barea : Lalaina Rafanomezantsoa plein d’ambition
A la une Sport

Football – Barea : Lalaina Rafanomezantsoa plein d’ambition

Lalaina  Razafimanantsoa  (orange),  un  talent  en  devenir  au  sein  des  Barea  de  Madagascar.

Sélectionné pour la première fois en équipe nationale le 13 mai dernier, Lalaina Rafanomezantsoa est prêt à apporter sa part de brique pour la qualification de Madagascar à sa deuxième Can.

Né le 10 mars 1998 à Ambohidrapeto et âgé actuellement de 24 ans, réussir à se faire élire au sein de l’équipe nationale malgache parmi les 27 joueurs est un bel exploit. « Se faire sélectionner ne suffit pas mais prouver de quoi on est capable est un défi de tous les jours », a confié Lalaina Rafanomezantsoa. Mesurant 1.70m avec son poids de 6 0kg, Lalaina Rafanomezantsoa constitue une sécurité pour ses coéquipiers sur le terrain.

Assurant le poste de milieu offensif, il sait bien tenir son rôle. « Évoluant dans l’axe d’attaque derrière les attaquants, j’essaie d’organiser le jeu offensif de l’équipe. Sur le terrain, j’aide mes coéquipiers dans l’attaque, j’appuie la défense, je construis le jeu et si l’occasion se présente, je sais centrer ». Et Lalaina de continuer « Pour moi, savoir jouer au football est un don mais le don ne suffit pas. Il faut apprendre tous les jours. J’ai commencé à jouer le foot à l’âge de 13 ans dans l’équipe de FC Ezaka d’Ambohidra­peto en 2010. Ensuite, j’ai rejoint une équipe de deuxième division, l’ Etoile bleu, et depuis quelques années, je joue au sein de CFFA Andoharanofotsy ». Coté palmares, Lalaina a déjà été vainqueur de Telma Coupe. Il a participé à la coupe de la CAF en 2021. Appelé pour la première fois en équipe nationale malgache le 13 mai dernier, Lalaina se dit très étonné, ému et content. Son premier mot est la reconnaissance envers Dieu.

Rêve d’enfance

En entendant son nom parmi les sélectionnés, il a avancé: « C’est un rêve d’enfance qui vient de se réaliser. Depuis mon enfance, je rêve de porter les couleurs de l’équipe nationale malgache. C’est un lourd fardeau mais j’essaierai de ne pas décevoir le sélectionneur Nicolas Dupuis et le peuple malgache et je le remercie de me faire confiance ». Sur le terrain, Lalaina a dit qu’il est toujours en apprentissage.

Questionné sur les prochains matchs des Barea contre le Ghana et l’Angola, Lalaina se dit prêt, malgré le manque de temps de préparation avec les membres des Barea. Il a expliqué que les vingt premières minutes seront déterminantes. «Si tous mes coéquipiers arrivent à entrer dans le match sans peur ni trac face aux mondialistes ghanéens, nous essayerons de profiter des quelques occasions qui se présenteront pour essayer de les faire douter ». Et Lalaina de continuer: « Sur le terrain, je n’ai peur de personne, j’essaie de faire mon boulot et je donnerai le meilleur de moi même pour ne pas avoir des regrets plus tard. Dans notre groupe, la finale pour la seconde place se jouera entre l’Angola et Madagascar. Il faut se donner à cent pour cent. Mon souhait est de faire qualifier Madagascar pour la seconde fois à la Can de 2023. Une mission difficile mais pas impossible». Alefa Lalaina, Alefa Barea!

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter