Accueil » A la une » Évènement – La FIM sonne la relance de la vie économique
A la une Economie

Évènement – La FIM sonne la relance de la vie économique

La seizième Foire Internationale de Madagascar a ouvert ses portes hier, jeudi 19 mai, au parc d’exposition de la zone Forello de Tanjombato. Cent soixante-cinq exposants ont répondu présents à cette édition, constituant un indicateur du redémarrage de la vie économique.

Satisfaction. Nicolas Martin, directeur général de l’Agence événementielle Première ligne, cheville ouvrière de la FIM, est fier de l’organisation. « La FIM affiche complet avec 165 exposants, des délégations étrangères, le retour des concessionnaires automobile, la participation de Karenjy avec le Papamobile… Nous sommes ravis que la reprise effective des activités économiques se reflète ici. Je tiens à saluer cette participation massive des entreprises, toutes catégories confondues ».

Cette édition se distingue des précédentes avec une touche particulière. Le « Pôle Digital » au salon sera parrainé par le ministère du Développement numérique, de la transformation digitale, des postes et des télécommunications avec le concours du ministère de la Communication et de la culture. Pour cette édition, l’organisateur Première Ligne a décidé de mettre en avant les innovations digitales tout en appuyant les start-up Malagasy.

Sont présents sur ce pôle plusieurs startups dans le domaine de l’outsourcing et du digital, Smartelia Virtuology qui donne aux étudiants et aux femmes entrepreneures une occasion de valider leur ambition dans ce secteur. D’autre part, avec Manoova, une autre startup, il est possible d’acheter au préalable des tickets d’entrée d’événement au prix de 5000 Ariary en un simple clic sur www.ticketplace.io. C’est la plus grande plateforme malagasy de vente en ligne de ticket d’événement avec plus de 150 000 tickets vendus depuis son lancement en septembre 2021.

Le stand du MICC, illustration de la bonne entente entre l’État et le secteur privé.

 

Les voitures de luxe marchent bien.

 

Le fatapera version corrigée séduit les ménages.

 

e Papamobile, bijou de Karenjy.

 

Le marché des deux roues explose

 

Les objets d’arts très prisés.

Zone Forello – Trois ministres pour l’ouverture de la FIM

Procédant à l’ouverture officielle de la Foire internationale de Madagascar, les ministres de l’industrialisation, du commerce et de la consommation Edgard Razafindravahy, de la communication et de la culture Lalatiana Rakotondrazafy et de l’Environnement et du développement durable Marie-Orléa Vina ont pris la parole.

Lors de son discours inaugural de la FIM hier au Parc d’exposition de la zone Forello de Tanjom­bato, Edgard Razafindravahy, ministre de l’Industrialisation, du commerce et de la consommation, s’est réjoui de la forte participation des exposants à cet événement. Selon lui cela atteste de leur volonté et leur détermination à redresser la situation économique du pays confronté aux différentes crises récentes tels que la crise sanitaire, les perturbations du commerce mondial, les aléas climatiques, et aujourd’hui les conséquences de la guerre en Ukraine.

Lors de ce discours Edgard Razafindravahy a annoncé que 75 unités de transformations vont être fonctionnelles dans un avenir proche. Ceci rentre dans le cadre de l’installation des zones pépinières industrielles. Il a cité en exemple des unités de production d’huile, de sucre, de farine…. l’immense richesse des plantes médicinales associée au savoir-faire ancestral des tradipraticiens peut servir l’industrie pharmaceutique malgache.

Plusieurs initiatives

Et d’insister que les crises actuelles démontrent combien il est important de produire local et de transformer sur place pour ne plus être tributaire des importations.

Les ministres Lalatiana Rakotondrazafy, Communi­cation et culture et la ministre Marie-Orléa Vina, Environnement et développement durable ont aussi pris la parole à cette cérémonie d’ouverture de la FIM. La première est convaincue « que la culture, la communication et l’art, exploités à bon escient, peuvent aussi constituer des leviers pour développer l’économie ». La ministre Lalatiana Rakoton­drazafy a cité plusieurs initiatives de son ministère tels que Tosik’art lancé en 2019 dont l’objectif est de faire émerger des entreprises innovantes dans le monde culturel. Ont été également évoqués les secteurs du cinéma et du livre comme étant des opportunités de créer des entreprises et des emplois. La ministre MarieOrléa Vina, quant à elle a déploré « que le recours des ménages, 97%, au charbon de bois et au bois de chauffe pour la cuisson reste une forte pression sur l’environnement. Et constitue un des défis à relever pour l’économie nationale ».

Le décor est ainsi planté, quand le public et le privé décident de travailler main dans la main, pour qu’un tel événement connaisse le succès qu’il mérite.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter