Magazine Santé

Toamasina – Les hôpitaux refusent les cas asymptomatiques

Des lits destinés aux cas asymptomatiques au Foyer social Canada.

Pis-aller. Les victimes du Covid-19 ne présentant aucun symptôme ne seront plus admises dans les hôpitaux de la ville de Toamasina. Faute de mieux, le foyer social Canada a été aménagé pour les accueillir, afin d’éviter la surcharge des établissements hospitaliers. « Il ne reste que des lits pour les patients qui nécessitent de l’oxygène au Centre hospitalier universitaire (CHU) Morafeno. Ces lits ne doivent pas être occupés par des patients qui ne présentent aucun symptôme, mais par ceux qui ont besoin d’oxygène en permanence », explique une source auprès du ministère de la Santé publique, hier. Ils seraient au nombre de vingt.

Le nombre de cas sévères serait de plus en plus nombreux dans cet hôpital. Cependant, le Pr Hanta Marie Danielle Vololontiana, porte-parole du Centre de commandement opérationnel (CCO) Covid-19 a affirmé, hier, qu’il n’y a plus de forme grave à Toamasina. Sur les deux cas recensés, en fin de semaine, l’un est décédé, tandis que l’état de santé du second se serait amélioré.

Toamasina arrive en tête du classement des provinces qui détiennent le nombre le plus élevé des victimes du Covid-19, avec cent trente quatre cas. La région d’Atsinanana s’attend au pire. « Des prélèvements effectués à Toamasina, lors d’un dépistage massif, sont encore en attente des résultats », indique le gouverneur d’Atsinanana, Richard Rafidison. Mille personnes en contact avec des cas confirmés ont passé le test de dépistage du virus du Covid-19, le 7 et le 8 mai.

Proactive, la région d’Atsinanana va regrouper les cas asymptomatiques de cette ville portuaire au Foyer social Canada. Des professionnels de santé vont observer ces patients et les prendre en charge, jusqu’à la disparition du virus dans leur corps. Une cinquantaine de lits ont été ainsi mis en place dans ce centre, selon le gouverneur d’Atsinanana. Une vingtaine de patients, des cas asymptomatiques, ont dû se confiner chez eux, en attendant leur transfert dans ce centre.

Plus de 80% des patients à Toamasina ne présentent pas de symptômes. D’autres sites sont à identifier dans cette ville, afin d’héberger d’autres victimes du Covid-19. Mais la vingtaine de lits disponibles pour les formes graves, la cinquantaine de lits pour les autres cas symptomatiques dans les hôpitaux de Toamasina, ou encore la cinquantaine lits du Foyer social Canada ne suffiraient jamais, au cas où cette épidémie explose dans le Port de l’Est.