A la une Politique

Covid-Organics – Haïti demande la solidarité malgache

Jovenel  Moïse,  président  d’Haïti  demande  qu’on  approvisionne  son  pays  en  CVO.

La réputation du Covid-Organics fait son chemin jusque dans les Caraïbes. Durant une visioconférence hier, le Président haïtien a requis qu’on fournisse des lots de CVO à son pays.

La solidarité malgache. Telle est la requête formulée par Jovenel Moïse, président d’Haïti, durant une visioconférence avec Andry Rajoelina, président de la République, hier. Le Chef d’État de cette île des Caraïbes s’en remet à la solidarité de Madagascar pour l’approvisionner en Covid-Organics (Tambavy CVO), en renfort à ses actions contre le coronavirus.

Après des félicitations en cascade adressées au locataire d’Iavoloha pour avoir « imposé la voix africaine dans le monde scientifique (…) mettre en valeur la pharmacopée africaine », le président Jovenel Moïse déclare, « je salue la solidarité malgache à l’égard des autres pays africains et espère compter sur la solidarité de Madagascar avec notre pays ». Des propos pour introduire sa requête que la Grande île fournisse du Covid-Organics à l’Haïti.

Coopération Sud-Sud

Selon le Chef d’État haïtien, la contamination au coronavirus atteindra un pic inquiétant dans son pays d’ici le mois de juillet. Il compte ainsi sur le Tambavy CVO pour bétonner l’arsenal sanitaire nécessaire pour y faire face. Outre un approvisionnement en Covid-Organics, Jovenel Moïse demande aussi, à son homologue malgache d’accepter une collaboration entre les scientifiques des deux îles « pour une plus grande mise en valeur de nos plantes médicinales pour soigner notre population ».

Le président Rajoelina, pour sa part, a accepté la requête de son homologue haïtien. « Nous sommes prêts à aider votre pays, les Haïtiens qui sont nos frères et nos sœurs», a répliqué le président de la République. Dans une publication sur son compte Facebook, outre l’envoi de Tambavy CVO, le locataire d’Iavoloha affirme également, son accord à la coopération scientifique requise par son homologue haïtien.

Au regard de cette publication sur la page Facebook du président Rajoelina, l’envoi du remède traditionnel à Haïti, sera le point départ à une coopération entre la Grande île et « sa sœur », des Caraïbes. « La relation Afrique-Caraïbes est au cœur de notre démarche de coopération Sud-Sud », conclut le locataire d’Iavoloha.