A la une Faits divers

Barrages sanitaires covid-19 – Deux « évadés » de Toamasina atteignent Antsirabe

Le CCO Vakinankaratra a lancé un avis de recherche pour trouver le camion.

Malgré l’interdiction formelle des flux de personnes entre les régions, deux personnes ont réussi à fuir Toamasina, foyer du coronavirus. Tapies dans une semi-remorque, elles se sont faites coincer à Antsirabe.

Du grain à moudre. Deux passagers illicites ainsi qu’ un camionneur et son aide-chauffeur ont été arrêtés hier par les gendarmes du Centre de Commandement Opé­rationnel (CCO) de la région Vakinankaratra. Placés en garde à vue pour violation des mesures de confinement en vigueur, les quatre person­nes seront traduites devant le parquet près tribunal de première instance à Antsirabe. Malgré le renforcement de l’interdiction des mouvements des personnes entre les régions, notamment, celles où des cas de coronavirus sont enregistrés, les deux passagers arrêtés ont narguéles autorités en tentant de contourner le dispositif mis en place pour réussir à quitter Toamasina et rejoindre Ambano Antsirabe.

Les flux humains les régions Analamanga, Antsinanana, Haute Matsiatra et dernièrement Alaotra Mangoro sont surveillés de très près. Depuis que le coronavirus a été identifié comme étant la cause de deux décès à Toamasina, des mesures encore plus strictes ont été adoptées, notamment dans cette ville, qui depuis une semaine s’est hissée au rang de foyer du Covid-19. Par des moyens qui laissent rêveur, les deux passagers démasqués par les forces de gendarmerie ont toutefois réussi à quitter la capitale de Betsimisaraka. Les autorités n’y ont vu que du feu jusqu’à ce qu’ils n’atteignent Ambano, une commune du district d’Antsirabe II.

Cachés

Les moyens de locomotion, que les deux personnes arrêtées ont empruntés pour faire le trajet Toamasina/ Antananarivo ne sont pas encore dévoilés. En revanche, la piste selon laquelle elles se sont tapies à bord d’un véhicule de transport de marchandises, pour lequel la circulation nationale et interrégionale n’est pas soumise à une restriction, est privilégiée.

Sitôt à Tana, elles ont embarqué à bord d’une semiremorque faisant route sur l’axe Sud et se sont faites cueillir, seulement à leur arrivée à destination, à Ambano Antsirabe II. Pour tromper les éléments des forces de défense et de sécurité déployés dans les points de contrôle, les deux passagers se sont cachés dans la cabine du poids-lourd. Ils auraient payé à prix d’or leurs places à bord pour que le camionneur e t son aide – chauffeur acceptent de les embarquer. Le pot-aux-roses a été néanmoins découvert à leur arrivée à Ambano.

Après avoir réalisé qu’ils ont réussi à se faufiler à travers les points de contrôles entre Toamasina et Antsirabe, en passant par Antananarivo, des personnes de leur connaissance les ont dénoncés au CCO de la région Vakinankatra. D’emblée, le passager ainsi que la femme qui a fait le périple à ses côtés ont été placés en garde à vue. Dans la foulée, le numéro d’immatriculation et les signalements de la semi-remorque qui les avait transportés ont été transmis à la gendar­merie. Hier tôt le matin, le camion a été retrouvé dans un garage de la ville d’Eau. Le véhicule a été mis en fourrière pour une dizaine de jours et le permis de conduire du chauffeur a été retiré. L’issue du passage au parquet est attendue.