Régions

Alaotra – La moisson du riz commence

Les techniciens estiment que les 160 000 ha de rizière produiront près de 540 000 tonnes de paddy.

Une réunion regroupant tous les acteurs de la filière rizicole, présidée par le docteur Richard Ramandehamanana, gouverneur de la région Alaotra-Mangoro, a eu lieu le samedi dernier dans la salle de réuni on de l’Immeuble Tangorogna à Ambatondrazaka. L’ouverture officielle de la campagne rizicole était au centre du débat ayant duré trois heures d’affilée. Des collecteurs, des transporteurs, des parlementaires, des maires ainsi que des personnes venues au nom des syndicats des producteurs étaient présents à cette réunion.

Au cours des discussions auxquelles toute l’assistance a été conviée à prendre part, il a été convenu que les grilles tarifaires des ristournes relatives à l’exploitation du riz et ses dérivés restent les mêmes par rapport à celles de l’année dernière. Soit 20 ariary par kilogramme pour le riz blanc ou le son, et 37 ariary pour le paddy. « Les ristournes sont l’une des ressources financières importantes pour les communes et la région. Par exemple, la moitié de 20 ariary par kilo sur le riz blanc ou sur le son revient à la région Alaotra-Mangoro tandis que le reste appartient à la caisse de la commune d’où est venu le produit (…) », note une source.

« Il faut que le prix minimal de vente du paddy soit fixé au-dessus de 750 ariary le kilo, sinon les paysans sont dans l’obligation de rembourser les sommes d’argent », suggère un producteur membre d’une association qui défend l’intérêt des paysans. Une suggestion appuyée par José Alain Rakotondrazafy, député élu dans le district d’Ambatondrazaka.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter