Culture

Semaine de la littérature -Les auteurs féminins raflent la mise

Les lauréats du la 2e édition de la Semaine de la littérature jeunesse 2019.

Quatorze trophées sont décernés à la fin de la deuxième édition de la Semaine de la littérature jeunesse. La cérémonie de remise de prix s’est déroulée samedi à l’Institut Français de Madagascar.

La deuxième édition de la Semaine de la littérature jeunesse francophone a récompensé les meilleures œuvres littéraires et celles des bandes annonces en compétition. Pour l’année 2019, quatre Prix Ravinala, un Prix Littéraire de l’océan Indien, quatre Prix du jury, quatre Prix du public, et un Prix spécial du jury ont été attribués lors de la clôture de cet événement, à l’IFM à Analakely.
Entre les trois ouvrages sélectionnés pour chacune des quatre catégories d’âge des lecteurs, la majorité des établissements de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger ou AEF a porté leur choix sur celui d’Aude Maurel intitulé « La lumière allumée » pour le cycle 1, sur « Un mur si haut » de Nancy Guilbert pour le cycle 2, sur « Les Robinsons de l’île Tromelin» d’Alexandrine Civard Racinais pour le cycle 3, et sur « Les Autodafeurs » de Marie Carteron pour le cycle 4. Elles ont effectivement reçu les Prix Ravinala 2019. La victoire a été exclusivement féminine pour cette édition qui a mis douze candidats en lice.

Constante évolution
L’émotion a été palpable chez les primées en recevant leur trophée. « Les Robinsons de l’île Tromelin est une histoire vraie. Le personnage principal a vraiment existé. Elle est avec moi aujourd’hui et c’est à elle que je dédie ce prix », a mentionne, Alexandrine Civard Racinais avec émotion. La gent masculine a brillé à travers l’œuvre de Christophe Cassiau Haurie intitulée « En plein cyclone ». Il a reçu le Prix Littéraire de l’océan Indien. Par rapport au thème de cette deuxième édition qui est « La littérature jeunesse au cœur de l’océan Indien », le contenu de son livre a permis aux élèves de voyager dans cette zone.
En lien avec cette action fédératrice qu’est le Prix Ravinala, il y a aussi les Prix des bandes annonces relatives aux études des différents ouvrages, réalisées par les élèves. Le jury et le public ont participé aux sélections, d’où les Prix du jury et les Prix du public, pour les quatre cycles dans cette discipline.
« Cette année, nous avons essayé de mettre davantage de moyens. L’année prochaine on aura même une sélection lycée », a précisé l’organisation dans son discours de clôture de cette saison 2019 qui s’est tenue du 13 au 18 mai à Antananarivo. L’événement vise à promouvoir la littérature jeunesse sous toutes ses formes et favoriser les rencontres entre les acteurs de cette filière. L’événement a investi plusieurs endroits de la capitale, a accueilli de plus en plus de participants étrangers et s’est enrichi dans son contenu.