Accueil » Economie » Connectivité maritime – Le Cap Business OI en appui
Economie

Connectivité maritime – Le Cap Business OI en appui

Le port de Tolagnaro figure parmi les PIR de Madagascar.

La plateforme chargée de promouvoir la coopération et le développement économique des îles du Sud-Ouest de l’océan Indien place parmi ses grandes priorités l’amélioration de la connectivité maritime.

CAP Business Océan Indien est présidée par Joséphine Andriamamonjiarison, qui est également à la tête de la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Antananarivo. La structure qui fonctionne sous le statut d’association estime que la connectivité maritime constitue un enjeu économique majeur, vu son rôle dans la facilitation des échanges et le développement de filières régionales d’avenir.

C’est dans ce cadre qu’elle participe aux travaux du Enhancing Maritime Connectivity Programme (EMCP), projet piloté par la Commission de l’océan Indien (COI). Lors de la dernière réunion des parties prenantes de ce programme, le secteur privé était représenté non seulement par Cap Business OI, mais également par les chambres de commerce et d’industrie qui font partie de son réseau. « Plusieurs idées innovantes sont actuellement à l’étude pour lever les freins qui existent, et ce faisant, faciliter le commerce régional », a-t-on rapporté.

L’association soutient en outre qu’il est indispensable d’apporter une solution aux longs circuits d’approvisionnement qui ont un coût notamment sur le fret, sans oublier les problèmes engendrés par l’indisponibilité des conteneurs et la réduction du nombre de dessertes maritimes. Conséquence, c’est le pouvoir d’achat des consommateurs qui en est significativement impacté.

Ainsi, Cap Business OI compte pouvoir apporter davantage sa contribution à l’amélioration de la connectivité maritime grâce au financement de 4,2 millions d’euros qui lui a été accordé dernièrement par l’Agence française de développement (AFD). Cet appui couvrira la mise en œuvre d’une partie des initiatives prévues dans sa feuille de route 2021-2026 qui inclut notamment la création d’un observatoire maritime des frets et de la logistique.Un projet qui nécessite l’implication des grandes compagnies maritimes, telles que MSC, CMA CGM et Maersk, qui contrôlent plus de 90 % du transport maritime régional.

L’objectif, a-t-on soutenu, est de renforcer les capacités humaines et organisationnelles de l’association avec le recrutement d’une équipe permanente. Il s’agit aussi de permettre la mise en œuvre d’activités visant à favoriser l’émergence de « fronts communs » autour des vulnérabilités communes. Il y a égalemet le projet de création de plateformes de dialogue régional public-privé sur différents secteurs et thématiques dont, justement, la connectivité maritime.

Booster une économie de bassin

« Nous voulons accompagner des changements d’ordre structurel, et ainsi encourager l’adoption de modèles de développement plus justes, plus durables et plus résilients dans la région. C’est l’objectif de la stratégie que nous avons présentée dans notre feuille de route », a indiqué Joséphine Andriamamonjiarison. Pour l’AFD, Cap Business OI joue un rôle central pour le pilotage d’une action « commune, convergente, mutualisée pour traiter au niveau supranational les enjeux d’une économie de bassin mieux intégrée, moins dépendante des grands circuits internationaux, plus attentive aux conditions de vie des populations ».

Madagascar attend beaucoup de ces initiatives visant à améliorer la connectivité maritime régionale. Appelé à devenir le grenier de l’océan Indien et disposant de 17 infrastructures portuaires catégorisées en Ports d’Intérêt National (P IN ) et Ports d’Intérêt Régional (PIR), le pays peut contribuer significativement à créer une économie maritime dynamique à même de faire baisser les prix des produits de consommation courante dans la zone COI, tout en boostant le commerce et l’industrie.

À savoir que Cap Business OI est une marque de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI) avec pour objectif de promouvoir la coopération et le développement économique des îles du sud-ouest de l’océan Indien. L’UCCIOI est, pour sa part, une plateforme créée en 2005 lors du premier Forum économique des îles de l’océan Indien (FEIOI), à Madagascar. Elle a pour objectif de promouvoir la coopération et le développement dans tous les domaines de l’activité économique et de contribuer au développement de la zone COI.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter