Accueil » A la une » Produit par l’IMRA à base d’artemisia – Rajoelina présente le Covid-Organics, médicament contre le coronavirus
A la une Politique

Produit par l’IMRA à base d’artemisia – Rajoelina présente le Covid-Organics, médicament contre le coronavirus

Le Covid-Organics sera lancé aujourd’hui pour accompagner le début de déconfinement.

Le président de la République est allé jusqu’au bout de sa révélation. Il a annoncé hier le nom du médicament contre le coronavirus.

Fin du suspense. Après avoir annoncé il y a une dizaine de jour l’existence d’un remède contre le coronavirus à Madagascar, le président de la République Andry Rajoelina a révélé hier le nom du médicament. Il s’agit du Covid-Organics, médicament à base d’artemisia produit par l’Institut de recherches appliquées (IMRA), du Professeur Albert RakotoRatsi­mamanga. Andry Rajoelina est donc le premier président de la République au monde à avoir osé officialiser l’artemisia alors que l’Organisation mondiale de la santé le déconseille et qu’il est interdit dans plusieurs pays d’Europe. L’artemisia a pourtant fait ses preuves en Chine d’abord et partout en Afrique dans le traitement du paludisme qui tue cinq cent mille personnes par an dont la plupart des enfants. Selon le président Rajoelina, le Covid-Organics est le fruit de longues recherches et de travail acharné avec les chercheurs de l’IMRA et des scientifiques étrangers. L’IMRA font des recherches sur l’artemisia qu’il a introduit à Mada­gascar dans les années 60 depuis de longues années. L’IMRA a d’ailleurs une notoriété internationale reconnue pour avoir produit des médicaments ayant des références internationales comme le Madeglucyl pour traiter le diabète ou le Madecassol. Le Covid-Organics est donc un médicament produit dans les normes scientifiques et médicales requises.

Préventif et curatif

« Les malades traités avec le Covid-Organics ont été guéris », a révélé le Président pour attester son efficacité. Le fait que jusqu’à maintenant aucun décès n’a été enregistré et que trente-neuf malades ont été guéris prouvent que le Covid-Organics réagit bien au virus. Des malades en détresse respiratoire ont été tirés d’affaires et sont déjà sortis de l’hôpital.

En passant, le Président s’est insurgé contre la mentalité de certaines personnes qui n’ont pas confiance en leurs dirigeants ni en leurs chercheurs. « Il a qualifié d’ennemis de la Nation ceux qui se mettent en travers les efforts consentis pour le développement ».

Le Covid-Organics sera lancé de manière officielle ce jour et sera administré aux élèves qui reprendront bientôt le chemin de l’école. C’est à la fois un préventif en renforçant le système immunitaire et curatif en soignant les malades du coronavirus.

Voilà une nouvelle qui va chambouler l’ordre établi dans le monde médical. Comme l’avait souligné le Président, le Covid-Organics pourrait mettre Madagascar au-devant de la scène internationale. Il va même bousculer beaucoup de choses quand on sait l’enjeu financier qui sera mis en cause par l’entrée en jeu de l’artemisia. Mais il est difficile pour beaucoup de pays de ne pas reconnaître son efficace si Madagascar sort sans casse de la pandémie. D’ailleurs des chercheurs allemands ont admis également l’efficience de l’artemisia contre le coronavirus.

Mais des coups bas sont à prévoir. C’est ainsi que le président de la République a lancé un appel à la solidarité et à la collaboration des citoyens pour protéger les acquis des recherches.

C’est grâce à cette découverte qu’on a plus ou moins réussi à maîtriser l’épidémie et qui permet de procéder à un déconfinement progressif à partir de cette semaine.

Pour assoir la crédibilité du Covid-Organics sur le plan international, Andry Rajoelina a annoncé le début des essais cliniques dans des laboratoires étrangers cette semaine. Rien n’est donc laissé au hasard, rien n’est dû au hasard, surtout pas les guérisons.

23 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi