RUGBY- XXL ENERGY TOP 20 - Le COSFA mate l’UAS Cheminot


Deux matchs et deux victoires successives pour les militaires du Cosfa, lors de leurs deux dernières sorties au championnat de Madagascar de rugby à XV, en première division. Les rugbymen de l’UAS Cheminot, malgré l’envie de bien faire et d’engranger une première victoire au championnat de Madagascar de rugby à XV, appelé aussi XXL Energy TOP 20, ont été battus sur le score de 6 à 64 hier, au stade Makis à Andohatapenaka. Les protégés de Jean de Dieu Rakotonirina dit Deka, coach de l’UAS Cheminot, ont tout tenté en première période en essayant de tenir tête au pack d’avant des militaires, mais la différence au niveau physique et technique a été flagrante. Après trente-cinq minutes de jeu, Cosfa a déjà aplati par trois fois dans l’embut des Cheminots et a mené au score 24 à 0. Les deux équipes se sont quittées sur le score de 29 à 0 en faveur des militaires après quarante minutes de jeu. En seconde période, les protégés de coach Deka du Cheminot ont changé de tactiques et ils ont réussi à ouvrir leur compteur par un coup de pied de pénalité, 29 à 3, 44’. En réponse, les militaires ont marqué un nouvel essai et ils ont creusé l’écart, 36 à 3. N’arrivant plus à suivre le rythme imposé par les militaires, les joueurs de l’UAS Cheminot ont multiplié les fautes et, par deux fois, en l’espace de cinq minutes, ils ont été sanctionnés par deux cartons jaunes. Après vingt minutes de jeu, le numéro 4 de Cosfa a écopé d’un carton rouge, à la suite d’une faute jugée trop dangereuse, laissant ses coéquipiers jouer à 14. Une infériorité numérique qui n’a eu aucun impact sur le jeu des militaires. Durant les quinze dernières minutes, les rugbymen de Cosfa ont réussi à marquer trois nouveaux essais tandis que l’UAS Cheminot n’a marqué qu’un seul coup de pied de pénalité. Le score final a été de 64 à 6 pour les militaires. Le coach Jean de Dieu Rakotonirina donne ses impressions. « Nous avons affronté le numéro un du pays en rugby et ma consolation est que, malgré la défaite, nous avons réussi à tenir tête au Cosfa pendant une heure. Nous sommes encore dans la restructuration de notre équipe et ce que mes joueurs ont montré ce jour (hier) présage quelque chose de bon dans l’avenir. » Arbitres influencés Le second match de la journée a vu la confrontation entre US Ankadifotsy et 3FAI d’Ambalavao et a tourné à l’avantage des joueurs d’Ankady. Ces derniers se sont imposés sur le score de 26 à 16. Une victoire qui a tardé à se dessiner car les deux équipes se sont quittés sur le score de 13 partout à la fin de la première période. Les protégés de Ndrianarizaka Ramambazafy, président de l’US Ankadifotsy, ont montré un nouveau visage en multipliant les initiatives. Conquérants sur le terrain, leurs efforts ont été récompensés par un essai à la 53e minute, 20 à 16, suivis de deux coups de pied de pénalité.Le score final a été de 26 à 10. « Nous avons enregistré notre première victoire et nous sommes contents. La semaine dernière nous manquions d’effectifs. Nous avons fixé l’objectif de gagner ce jour (hier) et mes joueurs ont gagné leur pari », confie le président de l’US Ankadifotsy. Le 2 avril, ils affronteront les joueurs de FT Manjakaray. « Le fait marquant des matchs d’hier a été que les arbitres semblaient influencés par les cris des parieurs sur le gradin en face de la tribune centrale », confie Aina Mamiharinandrasana, supporteur de 3FAI.  
Plus récente Plus ancienne