Accueil » Régions » Maroantsetra – Cent individus prennent en otage une famille
Régions

Maroantsetra – Cent individus prennent en otage une famille

La  situation  est  sous  contrôle  après  l’intervention  de  la  gendarmerie  à  Maroantsetra.

Pour obliger un présumé auteur d’empoisonnement à se rendre, une centaine d’individus se sont saisis de la femme et des deux filles de celui-ci. La prise d’otage a pris une autre tournure.

EXCÈS de zèle du fokonolona à Manambolo Maroantsetra. Voulant se faire justice elle-même, une horde d’individus a pris en otage la famille d’un fugitif, montré du doigt d’être de se trouver derrière un empoisonnement mortel. Faute de l’avoir appréhendé, les personnes en état d’énervement ont pris comme monnaie d’échange sa femme et ses deux filles, pour l’obliger à se montrer, ou pour que ses proches les conduisent jusqu’à lui. Le père de l’individu en fuite a également été mis dans le même sac que son épouse et ses enfants.

La mort d’un homme âgé d’une quarantaine d’années a ouvert la boîte de pandore. Le 8 janvier, lors de son décès, sa famille pensait qu’il a apparemment succombé à une maladie dont l’origine n’a pas été déterminée. Un mois et une semaine plus tard, les rumeurs selon lesquelles la victime serait morte empoisonnée ont suscité de vives réactions de la part de la famille du défunt. Au fur et à mesure que le radotage véhiculé commençai t à gagner les uns et les autres, l’individu jusqu’à maintenant en fuite a été soupçonné de se trouver derrière cette histoire.

Sommation

Avant-hier, des membres de la famille du quadragénaire décédé se sont rués vers le foyer du suspect pour l’appréhender. Mis au parfum qu’une foule en furie en voulait après lui, il s’est évanoui dans la nature.

Sous prétexte que le père, la femme ainsi que les enfants du fugitif sont susceptibles de le cacher, la foule s’est saisie de ces derniers. Très vite alertée, la compagnie territoriale de la gendarmerie nationale à Maroantsetra, ainsi que la brigade locale ont volé à leur secours.

Des négociations et des rappels à l’ordre se sont avérés payants et ont suffi à ramener à la raison les meneurs, qui se sont montrés hostiles jusqu’à ce que la gendarmerie désamorce cette bombe à retardement, sur le point de faire des victimes.

Appuyés par les notables, les gendarmes on t arraché la libération de la famille prise en otage. Alors que le fugitif et son prétendu complice demeurent introuvables, des gendarmes sont restés à Manambolo pour mener une investigation et faire en sorte de prévenir toute reprise de violence.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi