Accueil » Social » Barikadimy – Un bâtiment de l’université incendié
Social

Barikadimy – Un bâtiment de l’université incendié

La tension monte au niveau de l’université de Toamasina, un bâtiment s’est embrasé dans la soirée du jeudi. L’enquête est en cours.

Après avoir été le théâtre d’un affrontement entre les forces de l’ordre et des étudiants manifestants, un incendie s’est déclaré au sein du campus universitaire de Barikadimy. Des feuilles d’examen, du matériel de bureau, ont été réduits en cendres dans la soirée du jeudi. Il était 20h du soir lorsque le feu s’était étendu au niveau du bâtiment R+3. La salle qui aurait servi d’emplacement des documents administratifs a été prise pour cible. Le feu a mis des heures avant de s’éteindre. « Nous avons prêté main forte au sapeurs pompiers de la ville de Toamasina lors de l’intervention. On n’est arrivé à circonscrire le feu que tard dans la nuit. Il était 22h du soir », témoigne une source.

Les étudiants ont participé à l’extinction du feu dans le bâtiment. Selon les informations reçues d’une source auprès de l’université de Toamasina, les meubles et les papiers administratifs dans le bâtiment ont été calciné. « On n’a pu rien récupérer dans le bâtiment R+3. Dans la foulée des cambriolages ont eu lieu dans le bâtiment à côté. Des meubles, des ordinateurs, des imprimantes, des éponges, des chaises ont été emportés », indique la source. Pour l’instant, les chiffres en ce qui concerne le matériel volé, et les équipements qui ont été réduits en cendres n’ont pas été évaliés. Une enquête est engagée pour savoir l’origine du drame. « Une investigation est en cours pour l’instant. Nous n’avons pas encore les chiffres exacts sur les pertes matérielles lors de l’incendie et du cambriolage au sein de l’université », rajoute la source.

Calme

Les cours n’on t pas encore repris pour hier au sein de l’université Barikadimy Toamasina. L’université en deuil, les étudiants ne sont pas retournés sur le banc de l’Université. Néanmoins, la situation semble se calmer au niveau de Barikadimy. Le campus universitaire est pour le moment sous haute surveillance par rapport aux incidents du jeudi.

« Les forces de l’ordre sont en train de sécuriser le campus universitaire de Barikadimy. L’OMC a renforcé cette sécurisation », explique un responsable au sein de l’université. Par ailleurs, les étudiants au niveau des vingt-deux régions ont exhorté à ce qu’une enquête soit ouverte par rapport à la situation entrainant la mort de l’un des leurs. « Les revendications ne devront pas s’arrêter pour tous les étudiants au niveau des universités publiques dans tout le pays », indique Frienduc, président des étudiants dans la région Analanjirofo.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi