A la une Sport

Volleyball – Zone 7 : La GNVB à deux pas du titre

Les  gendarmes  écartent  les  Seychellois  de  Premium  Spikers  en  quarts  de  finale.

Deux clubs de la Grande île poursuivent la course au titre de la zone 7. Les gendarmes et les Tamataviennes de Stef’auto joueront les demi-finales ce vendredi.

La GNVB uni­que rescapée. La Gendarme­rie nationale volleyball est la seule qualifiée en demi-finales sur les trois clubs masculins du pays ayant disputé les quarts de finale. Les gendarmes poursuivent ainsi leur aventure. Supé­rieure techniquement, l’équi­pe triple championne de l’océan Indien s’est imposée sans trembler 3 sets à rien face au Premium Spikers des Seychelles (25/22 25/15 25/22).

Les Andry et compagnie ont bien maitrisé leurs adversaires. «Notre objectif a été d’abord de nous qualifier en demi-finales. Jouant à domicile, les joueurs l’ont assuré sans crainte. De plus, nous avons suffisamment de joueurs poste par poste et nous avons bien préparé cette compétition depuis des mois », a confié le head coach des gendarmes, Thierry Ranaivoson. Par contre, c’est la fin du parcours pour les deux autres équipes malgaches en lice hier aux quarts de finale.

La CNaPS sport s’est pliée 1 set contre 3 face à Rodrigues Roche Bon Dieu de Maurice hier. Les caissiers n’ont fait aucune résistance lors des deux premiers sets pour perdre 19/25, 18/25. En troisième set, les Malakia et consorts se sont rebellés pour revenir au score et l’emporter 25/20.

Réaction tardive

La bande à Princy s’est réveillée tardivement. Les deux camps ont été dos à dos lors du quatrième set, mais les Mauriciens ont été plus efficaces en contre. «C’était une formation composée en majeure partie de nouveaux joueurs, qui manquent de compétition et n’ont pas l’habitude de jouer ensemble », argumente le coach Hery Andriantsi­vahiny après leur défaite. À sa première participation à cette compétition régionale, le VBC Mama n’a pas fait le poids face au Trou aux biches de Maurice. Les Mauriciens ont disposé des Assureurs 3 sets à 1 (20/25 28/26 25/22 28/25). «Nos failles résident dans la défense et la réception », reconnaît l’entraîneur, Lucien Rakotoarisoa.

En ouverture, les Réu­nionnais de Tampon Geko surclassent la Racine club des Comores en trois sets (28/26 25/13 25/16). En demi-finales, Tampon Geko rencontrera la Roche Bon Dieu tandis que Trou aux biches sera opposé à la GNVB. Chez les filles, Stef’auto jouera contre la Cascade des Seychel­les et Saint Denis Olympique de la Réunion fera face à Quatre Bornes de Maurice. Les demies auront lieu ce vendredi au palais des sports à Mahamasina.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter