Accueil » Social » INFRASTRUCTURES – Des travaux d’urgence à effectuer sur des routes nationales
Social

INFRASTRUCTURES – Des travaux d’urgence à effectuer sur des routes nationales

La route nationale 2 en cette période de pluie.

Les points noirs sur des routes nationales seront traités, urgemment. L’État a donné son feu vert pour accélérer les travaux.

Mesure d’urgence. Les nombreux points noirs sur les routes nationales seront réparés, en urgence. L’État octroie une autorisation d’engagement préalable pour tous les travaux de construction des routes nationales, sans suivre les procédures habituelles requises par le marché public, en raison de l’urgence des dégâts. C’était lors du Conseil des ministres qui s’est tenu à Iavoloha, mercredi. « Ces travaux d’urgence consistent au traitement des points noirs et des affaissements, identifiés sur les routes nationales, et qui ne sont pas inclus dans les travaux de réhabilitation financés par la Banque Mondiale. », indique une source auprès du ministère des Travaux publics, hier.
Les dégâts sur la RNS1, la RNS 1 bis, la RNP2, la RNS5a, la RNP 7, la RNS 13, la RN43, la RN 32, la RNS 35, la RNT33, RNT16, la RN13A, la RNT42 S1, la RNT 8B, la RNT 33B et sur une partie des routes dans la ville d’Antananarivo, qui ont été identifiés par les directeurs régionaux des Travaux publics, sont concernés par cette décision. Ces travaux seront réalisés, grâce aux Ressources propres internes (RPI) de l’État. Ne sont pas inclus dans ces travaux d’urgence, les points noirs sur les routes nationales 2, 4, 6, 7. « Les travaux de réhabilitation de ces routes nationales sont déjà financés par la Banque mondiale, à travers la Composante d’intervention d’urgence et de contingence (Cerc). Les travaux sont déjà en cours pour la RN4 et la RN6. Ils vont commencer, bientôt, pour la route nationale 2 », rajoute la source auprès du ministère des Travaux publics.
À en croire ce respon­sable, l’entreprise qui sera chargée de réhabilitation de la RN2 est plus ou moins définie. La semaine passée, le ministre des Travaux publics, Jerry Hatrefindrazana a encore indiqué qu’aucune entreprise n’a répondu à l’appel d’offres.

Poids réglementaires

Le ministère des Travaux publics rappelle l’importance du respect des poids réglementaires des véhicules qui circulent sur les routes nationales. Le poids maximum autorisé est de 48 tonnes. La dégradation des infrastructures routières s’est accélérée, depuis 2020, suite au non-respect de ces poids réglementaires, ainsi qu’aux vols des buses, et aux pluies. Il a été, en outre, rappelé qu’il est interdit d’exercer les activités commerciales, la construction de maison, le séchage de produits, le stationnement des véhicules dans des endroits non autorisés, les lavages des véhicules, aux abords et dans l’emprise des routes nationales. La réserve de l’emprise à la route est fixée à 20 à 30 mètres.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter