Accueil » A la une » Sénat – Razafimahefa aux commandes
A la une Politique

Sénat – Razafimahefa aux commandes

Tous  les  sénateurs,  dont  lui-même,  ont  voté  pour  Herimanana  Razafimahefa

Personne ne l’a vu venir. À l’unanimité, c’est Herimanana Razafimahefa qui est porté par ses pairs à la présidence du Sénat.

Un plébiscite. L’élection du sénateur Herimanana Razafimahefa pour présider le Sénat s’est faite à l’unanimité des dix-huit membres de cette institution. Ceci à l’issue d’un scrutin de quel­ques minutes.

En deux tons, trois mouvements donc, l’un des principaux personnages de la République a été officiellement élu par ses pairs. Avec dix-huit votants, le processus n’a pas mis longtemps à être bouclé. D’autant plus qu’avant le coup d’envoi de la session spéciale, les sénateurs nouvellement élus et nommés se sont donné rendez-vous pour un petit déjeuner à l’hôtel Carlton. Une manière de peaufiner le scénario qui allait être joué durant la réunion d’après.

Rappelant lui-même qu’il a été porte-parole de Andry Rajoelina, président de la République, à l’époque où il était candidat à la présidentielle, Herimanana Razafimahefa se présente comme parmi les indéfectibles fidèles du Chef de l’État. Un critère important pour siéger à la présidence du Sénat, au regard des dispositions constitutionnelles. C’est au président du Sénat que revient la charge d’assurer l’intérim à la présidence de la République, en cas de vacance du poste.

La Loi fondamentale prévoit, notamment, que le président de la République en exercice « qui se porte candidat à l’élection présidentielle démissionne de son poste soixante jours avant la date du scrutin présidentiel ». Elle ajoute que « dans le cas, le président du Sénat exerce les attributions présidentielles courantes jusqu’à l’investiture du nouveau Président ».

Surprise

La candidature de Andry Rajoelina pour un second mandat est un secret de polichinelle. Sauf révision de la Constitution donc, Herima­nana Razafimahefa sera amené à assurer l’intérim à la présidence de la Répub­lique durant aux moins soixante jours, lors de la présidentielle de 2023. Tout comme la liste des six sénateurs nommés, le choix du nouveau président de la Chambre haute a surpris plus d’un.

Plusieurs s’attendaient à ce que ce soit une personnalité politique connue et ayant déjà occupé un ou quelques postes à haute responsabilité, préside le Sénat. Après que les noms des sénateurs nommés aient été connus, beaucoup se sont interrogés sur l’identité de celui qui présiderait l’institution d’Anosy. Herimanana Razafimahefa est donc, la surprise du Chef. Bien qu’il ait été élu à l’unanimité par ses pairs, il est certain que le boss de la Chambre haute ait été adoubé par le président de la Répub­lique.

Le discours de prise de fonction du nouveau président du Sénat reflète sans ambigüité son obédience politique et son soutien inconditionnel au locataire d’Iavoloha. Avec un fidèle du Chef de l’État à sa tête, l’institution d’Anosy change donc définitivement de couleur. Exit les Bleus et place aux Oranges. Pour Heri­manana Razafimahefa, présidé le Sénat et peut-être assurer l’intérim de la présidence la République est l’apothéose d’une longue carrière politique.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi