Accueil » Régions » Intempéries – La pluie provoque de grands dégâts à Antsiranana
Régions

Intempéries – La pluie provoque de grands dégâts à Antsiranana

Le véhicule de location a été coincé sous le pont vétuste et deux de ses passagers ont disparu.

Avant que la tempête tropicale Eloïse ne touche terre, la pluie est tombée dans la nuit de lundi et mardi matin dans le Nord. Elle a dévasté la région Diana.

À l’approche de la forte tempête tropicale Eloïse, une forte pluie s’est abattue sur la région Diana toute entière, pendant toute la nuit de lundi jusqu’au milieu de la matinée de mardi. Elle a causé des dégâts.

De fait, la pluie abondante a entraîné plusieurs dégâts due à l’eau dans la commune urbaine d’Antsiranana et quelques communes rurales d’Antsiranana-II. À Namakia, un village limitrophe de la ville d’Antsiranana, dans sa partie ouest, une voiture de location Nissan 4×4 a été complètement submergée alors qu’elle traversait un pont qui présente des dangers depuis des années. Ce pont, vétuste et déjà cassé, a été inondé et, selon la première hypothèse, le chauffeur n’est pas habitué de cette route et a pris une mauvaise direction. D’autres ont avancé que la voiture a été emportée par le courant très puissant. « On ne peut utiliser ce pont qu’en saison sèche car il est dangereux», affirment des villageois.

Ainsi, le véhicule tout terrain a été emporté par la crue. Il a été coincé sous le pont et seule une petite partie de sa carrosserie émergée était visible.

Sauvetage difficile

Un passant qui a vu l’accident, a alerté le fokonolona et les responsables régionaux. Ces derniers y sont accourus en mobilisant les forces de l’ordre et les plongeurs de la sécurité civile. À cause de la difficulté du sauvetage, ils ont emprunté l’engin de la compagnie salinière de Madagascar pour faire sortir la voiture de l’eau.

Selon les explications de la gendarmerie, ses quatre occupants, deux hommes et deux femmes, en mission avaient l’intention de rejoindre la commune rurale d’Andranovondronana Antsiranana II. Deux d’entre eux, un homme et une femme, ont pu être sauvés, mais les deux autres ont disparu. « Aucune enquête préliminaire n’a été menée car les deux survivants sont encore traumatisés», affirme le lieutenant-colonel Jules Tovoson Andriatsiriniaina, commandant groupement de la gendarmerie nationale de Diana.

De son côté, la capitale du Nord n’a pas échappé aux impacts de la forte pluie d’hier. Elle a été privée d’eau toute la journée d’hier. Selon les explications de la Jirama, des conducteurs du bassin de Besokatra qui alimentent la ville, sont bouchés et un autre a été emporté par les eaux. Les techniciens de la société Jirama sont en train de chercher des solutions, mais pour le moment, elle ne peut assurer que 60% des besoins de la population.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi