Accueil » Culture » Musée – La réouverture du « Rovan’i Madagasikara » reportée
Culture

Musée – La réouverture du « Rovan’i Madagasikara » reportée

Il  va  falloir  être  patient  avant  de  pouvoir  à  nouveau  s’imprégner  des  valeurs  historiques de  ce  patrimoine  exceptionnel  qu’est  le  Rovan’i  Madagasikara.

Inauguré il y a un mois, le Rovan’i Madagasikara devait accueillir ses premiers visiteurs, demain. Mais rien n’est encore officiel.

Dans l’expectative. Voilà plus d’un mois maintenant que le président de la République en personne a fait découvrir les splendeurs d’un Rova complètement rénové. Un mois que le public attend avec impatience de visiter ce lieu et toutes les richesses qui s’y trouvent.

Après l’incendie tragique dont il a été la cible le 6 novembre 1995, il y a près d’un quart de siècle maintenant, le Rovan’i Madagasi­kara comme il a été rebaptisé lors de son inauguration officielle le 7 novembre a retrouvé ses lettres de noblesse. Majestueux et avec une touche contemporaine, ce patrimoine historique devait s’ouvrir au public à partir de demain. Cependant, il faudrait faire preuve de patience. Car il n’y a encore rien d’officiel de la part des autorités. Du moins, les directives se font encore attendre.

« Balle au centre »

Joint au téléphone, le directeur général de la Culture au sein du ministère de la Communication et de la Culture, Francis Alexandre Razafiarison affirme : « Pour le moment, nous ne sommes pas en mesure de confirmer si la réouverture du public du Rova aura lieu ce dimanche. Rien n’a encore été officialisé, mais c’est sûrement pour bientôt ». Une autre source au sein du ministère nous confie que des préparatifs sont actuellement en cours, notamment diverses manifestations protocolaires, culturelles et artistiques qui seraient prévues pour animer les visites au sein du Rovan’i Madagasikara. Ce dernier nous confie aussi que ce proje t es t désormais entièrement géré par la présidence de la République et non plus le MCC.

Nous avons tenté de joindre à plusieurs reprises, Tiana Lalaina Razafimanan­tsoa, actuel directeur du Patrimoine au sein du ministère. En vain. Difficile également d’avoir des respon­- sables et des personnalités dans la haute sphère étatique pour avoir plus d’informations. Balle au centre donc entre les autorités. Le public, lui, attend. Après tant d’années, la frustration se comprend.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi