Economie Régions

Contrôle du lait – Deux laboratoires installés sur les routes nationales

Les leaders du comité technique régional du contrôle du lait.

C’est parti. Après une longue période de préparation, le comité technique régional de contrôle vient de démarrer ses activités qui visent le développement de la filière lait dans le Vakinankaratra. Deux laboratoires de contrôle du lait sont ainsi installés sur les axes de sorties de la région Vakinankaratra, sur les routes nationales 34 et 7, respectivement à Betafo et Behenjy, depuis le mardi 16 décembre tandis qu’un laboratoire mobile circulera auprès des producteurs.

Tous les laits produits par les producteurs de la région Vakinankaratra  qui passent sur ces postes de contrôle, doivent obligatoirement passés par ces laboratoires permettant d’identifier la qualité du lait. Une attestation de conformité sera par la suite délivrée aux transporteurs ou les producteurs afin d‘approuver la mise en vente ou la transformation du lait en bonne qualité. Une amende de 12 000 ariary par litre suivi de la destruction des produits attend au contraire les propriétaires de laits frelatés ou non conformes aux normes.

La formation a porté sur les normes, la qualité du lait et l’utilisation des matériels et équipements de ces laboratoires, suivis du serment judiciaire. Le comité de pilotage composé par des techniciens, des médecins et des agents de l’OMC, assure le fonctionnement de ces barrages qui fonctionnent en permanence.

Voulant préserver l’image de ce produit qui fait la renommée de la région, les responsables de la région avec le projet Casef ont créé ce comité technique régional de contrôle à la fin du mois d’octobre. Son rôle principal consiste à contrôler la qualité du lait vendu sur les marchés et celles destinées à la transformation, en vue de répondre aux attentes des consommateurs qui, depuis quelques années, se plaignent de la dégradation de la qualité du lait.

Un arrêté régional portant sur les normes de collecte, de transport et la mise en vente du lait à titre de transformation ou de consommation a été pris par la région afin de pouvoir atteindre son objectif de redorer l’image de cette filière qui, à cause de la gabegies, a connu une  chute libre depuis ces quatre dernières années. Contre une production annuelle de 43 millions de litre en 2014, la région Vakinankaratra n’a enregistré que 18 millions de litres en 2018.

Outre ce contrôle qui a été précédé par des séances de sensibilisation sur les normes et qualités du lait effectués auprès des producteurs dans six districts du Vakinankaratra, des efforts sur l’encadrement technique de ces derniers figurent également dans les activités du comité.