Actualités Region

Antsiranana – Le CHU de Tanambao s’équipe

Les dirigeants de l’« Hopital manara-penitra » présentent un bilan satisfaisant au terme des cinq premières années d’existence de l’établissement.

L’actuel Centre hospitalier universitaire d’Antsiranana, connu localement par « Hôpital Manara-penitra » (hôpital aux normes) célébre ses cinq ans d’existence. En cinq ans, l’établissement, construit pendant  la Transition, est devenu l’un des meilleurs au niveau
régional voire provincial. L’existence du CHU de Tanambao a résolu beaucoup de problèmes de la population antsiranaise en matière de soins, car l’établissement, situé au cœur de la ville, se veut être un pôle chirurgical d’excellence hébergeant des spécialités.
« C’est une grande occasion pour nous, de nous mesurer face à nos réalisations, de réparer les échecs et de penser à l’avenir, pour que les cinq ans à venir soient sur de bons rails », affirme le Pr Alexandro Rabemazava, directeur du CHU de Tanambao, dans son intervention.
Pour marquer l’évènement, de nombreuses animations ont rythmé toute la semaine, débutant par des rencontres sportives inter-hospitalières et inter-établissements, suivies d’un culte œcuménique et de journées portes ouvertes dans la grande cour de l’hôpital, avec divers stands présentant les services de soins existants, les laboratoires pharmaceutiques… Don de sang par le personnel et dîner dansant ont clôturé les festivités durant le week-end.

Secteurs de pointe
C’est durant la cérémonie officielle qui s’est déroulée jeudi que le Pr Alexandro Rabemazava a passé en revue les phases de développement du CHU. D’après lui, les quatre secteurs de pointe de l’hôpital sont la médecine interne et externe, la chirurgie, la maternité et la pédiatrie. Et d’ajouter que les techniques et technologies avancées sont appliquées afin de guérir les maladies dangereuses.
Il a également présenté un bilan succinct des réalisations de l’hôpital, placées sous le slogan « Ho fitsaboana tsara kalitao » (Pour des soins de bonne qualité).
Fin 2015, deux professeurs agrégés qui ont aussi dispensé des formations aux futurs médecins et aux étudiants de la Faculté de médecine d’Antsiranana ont rejoint l’hôpital . D’autres spécialistes ont grossi les rangs des un médecins en exercice, tels un pédiatre, médecin biologiste, un pharmacien et un gynécologue. Des neurochirurgiens ne tarderont pas à les rejoindre.
Au niveau des infrastructures et de la logistique, on note des changements avec le redémarrage du scanner et l’ouverture de la banque de sang, l’arrivée d’une ambulance, l’ouverture d’un deuxième bloc opératoire bien équipé et bientôt un troisième destiné au service de gynécologique et un incinérateur électrique…
C’est le seul hôpital malgache à en avoir.
Pour l’accueil des patients, les services devront être équipés de matériel informatique pour être efficaces et rapides. Enfin, un projet de construction d’un espace pour les garde-malades est en gestation.

Raheriniaina