Accueil » Actualités » Sofitrans – Six boutiques fermées
Actualités Economie

Sofitrans – Six boutiques fermées

Sofitrans a fermé six de ses boutiques à Madagascar. L’interdic­tion d’exploitation de magasin hors taxe en ville en est la cause.

Un coup dur. La décision d’interdiction d’exploitation de magasin hors taxe en ville prise par l’administration, l’année dernière fut un coup de massue pour les activités de certaines entreprises. C’est le cas de Sofitrans qui a dû fermer une partie de ses boutiques. « Nous avons dû fermer six boutiques se trouvant dans les grandes villes de Madagascar, cette année. Ce qui nous a conduits aujourd’hui à une stratégie de diversification pour pallier cet énorme manque à gagner », a fait savoir vendredi Meva Randrianary, directeur général de Sofitrans.
Seules les magasins « duty free » des aéroports d’Ivato Antananarivo, d’Ambalamanasy Toamasina, de Fascène Nosy Be et de l’aéroport de Philibert Tsiranana de Mahajanga sont encore ouverts et à la disposition des passagers en transit dans ces aéroports sur présentation de la carte d’embarquement.
Dans cette optique de diversification, l’ancienne boutique hors taxe d’Anko­rondrano est transformée en une zone de vente de produits de luxe. L’Otenti Cité, une boutique de luxe et authentique par ses produits reste ouvert au grand public. Une autre boutique, ItStyle, vient d’ouvrir ses portes vendredi. « C’est une franchise italienne présente dans plusieurs pays comme les Etats-Unis, le Brésil, et bientôt l’île Maurice. Plusieurs gammes de produits sont disponibles ici avec des services de bar à ongles, de make-up. Tous les articles vendus dans cet endroit sont en Ariary  », a expliqué cette responsable. ItStyle est bien l’endroit idéal pour la gent féminine qui pourra y choisir produits, couleurs et accessoire, innovants.
Dans le but d’améliorer la recette douanière et d’assainir le milieu de la vente hors taxe, le gouvernement a pris une mesure interdisant l’exploitation et la vente de produits hors taxe en ville. Les « duty free shop » disposaient jusqu’au 31 décembre 2015 pour vendre en détail hors taxes toutes ses marchandises se trouvant dans leurs magasins.

Lova Rafidiarisoa

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter