Accueil » Faits divers » MEURTRE DE TSOA – L’affaire regorge de péripéties occultées
Faits divers

MEURTRE DE TSOA – L’affaire regorge de péripéties occultées

La famille de Tsoa VHF, hier, devant le palais de justice.

L’énigme autour de l’assassinat de Tsoa VHF se révèle petit à petit. Des proches des suspects ont déjà été mouillés dans un détournement de dix-neuf tonnes de fer. Épopée. Un pan de voile a été levé sur quelques mystères entourant le meurtre d’Andriatiana Rabemanan­tsoa ou Tsoa VHF, âgé de 33 ans. Tout comme sa famille, les gendarmes, parfois aux explications décousues, ont tenu secret l’existence d’une somme faramineuse qui aurait disparu pendant l’assassinat.

L’argent appartenait à Tsoa, avec laquelle ill comptait acheter un camion. Ce pactole resterait à ce jour introuvable. Le trentenaire s’est enrichi dans l’exploitation de produits forestiers et dans le commerce de bois de chauffage. Les informations de la gendarmerie intriguent car elle n’a cité ni présenté, jeudi, à la presse que quatre personnes comme étant les seules mises en cause dans l’histoire. Or, ils étaient exactement neuf individus à avoir été traduits au parquet, puis passés devant le juge d’instruction. Parmi eux, un chauffeur a été interné dans la maison de force de Tsiafahy.

Trahi

La présumée tête pensante de l’acte et son mari, ainsi que deux gardiens de garages ont été incarcérés à Antanimora. Deux autres femmes ont été placées sous contrôle judiciaire. Les deux derniers visages incriminés ont bénéficié d’une liberté provisoire.  Ceux envoyés sous mandat de dépôt, ont été raccompagnés jusqu’à destination par les gendarmes en pleine nuit. La présumée commanditaire de l’homicide aurait encore proféré des menaces contre la famille de la victime avant son transfert à la prison. Pour cette raison, une plainte sera déposée, explique Herilala Rafalimanantsoa, le frère du défunt. Une seconde comparution aura lieu le 19 janvier 2023.

Des témoins seront entendus.  Une autre saga sous-entend que Tsoa aurait été trahi par sa relation avec son cercle d’amis auquel ses présumés meurtriers ont fait partie. En effet, des proches des prévenus ont déjà été épinglés dans un détournement de dix-neuf tonnes de fer rond destinés aux travaux de construction de la route nationale, une promesse présidentielle, en septembre 2021. Ils ont été mis sous les verrous, mais ont vite été relaxés.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter