Accueil » Régions » ENTREPRENEURIAT – Cinq pour cent des chiffres d’affaires perdus
Régions

ENTREPRENEURIAT – Cinq pour cent des chiffres d’affaires perdus

La séance de sensibilisation à la fraude à la commune.

Pratiquer la fraude dans les affaires n’est favorable ni à l’entreprise ni à l’État. C’est le résultat de la sensibilisation menée à Mahajanga.

La Semaine internationale de la sensibilisation à la fraude ou « Fraud awerness week », les 13 et 19 novembre, a permis de constater que 5% des chiffres d’affaires sont dépensés à la fraude chaque année, selon les statistiques et études. L’Association of Certified Fraud Examiners (Acfe-MG) ou Association des examinateurs agréés à la fraude, a animé la séance de sensibilisation destinée à différents responsables au sein de la municipalité de Mahajanga, mercredi.

Des informations et des formations ont été dispensées par le responsable. La « fraude » peut diriger plusieurs éléments dans un lieu de travail. Tels que la corruption, le détournement de fonds, le vol, le blanchiment d’argent, etc., Ce sont des faits qui peuvent affecter tous les services, que ce soit dans le secteur privé ou public, l’État, si l’acte est intentionnel. « Selon des statistiques et des études, 5% du chiffre d’affaires d’un lieu de travail sont généralement dépensés chaque année en fraude,. Ce qui entraîne des pertes non seulement pour le lieu de travail, mais également pour les personnes, la population et tout le pays », précise le représentant de l’Acfe-MG.

Une réduction de 38% du taux de fraude mondial a été constatée durant la campagne d’études effectuées par l’Association. Le staff de la commune urbaine de Mahajanga, dirigée par la présidente de la délégation spéciale, Zafiarinefo Velomary Tonganirina, a loué l’initiative de l’Acfe-MG pour cette séance de formation et d’information. « Nous avons eu un avantage et tiré des leçons de cette séance. La prise de conscience de chacun pour faire régner l’intégrité sur le lieu de travail, est l’un des premiers remèdes à la fraude », souligne-t-elle en clôturant la séance de mercredi.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter