Accueil » Social » Route national 4 – Trois taxis-brousse attaqués hier matin
Social

Route national 4 – Trois taxis-brousse attaqués hier matin

Le pont situé avant Tanambao-Andranolava, avant la RN 4.

Reprise des braquages de taxis-brousse sur la route nationale 4 qui relie la capitale à Mahajanga ces derniers jours. Hier vers 2 heures du matin, aux environs de Tanambao Andranolava, dans le district de Marovoay, à 90 minutes de Mahajanga, trois taxis-brousse de la coopérative nationale ont été braqués par des dahalo.

«  Nous avons croisé un véhicule et le conducteur nous a avertis que des dahalo étaient en train de placer un barrage sur la route. Nous avons commencé à faire demi-tour alors que nous étions encore loin de ce barrage. J’ai attendu plusieurs minutes que d’autres voitures nous rejoignent. Mais tout à coup, les bandits nous encerclaient en tirant car ils étaient armés. Je me suis enfui dans les bois. Quelques passagers m’ont aussi suivi  », raconte un chauffeur.

Les dahalo ont alors dépouillé des passagers qui n’ont pas pu échapper, ils ont fait main basse sur l’argent, les téléphones portables et autres objets de valeur qu’ils ont pu trouver sur eux ou dans les bagages.

Le tronçon entre Ambon­dromamy et Mahajanga est souvent l’endroit où les bandits de grand chemin attaquent les véhicules de 2 heures à 3 heures du matin. Surtout au niveau des deux ponts Bailey successifs où des casseurs de vitesse obligent les voitures à ralentir. Plusieurs individus sont observés toute la journée sur place en train de vendre des cacahuètes ou fruits.

Le chef de la gare routière nationale d’Aranta, Saïd Serge, a déclaré que des mesures vont être prises. «Les taxis-brousse devront rouler en caravane et en groupe. Il ne faut pas se séparer du convoi. Mais nous allons également prendre des mesures de sécurité pour mettre fin à ces actes de banditisme», précise-t-il.

Déjà, le mardi 3 novembre, au croisement Razaka (PK 438 +80), un taxi-brousse a été attaqué par des dahalo. Des pierres ont été projetées sur les vitres et les bandits ont raflé tous les bijoux en or et montres, ainsi que les téléphones des passagers. Les gendarmes ont alors établi une stratégie dans la nuit du 6 novembre, vers 3 heures du matin. Deux braqueurs ont été ainsi capturés au PK 438 à Tsaramandroso, sur la RN4. Ils ont également livré les noms de leurs complices.

«Les conducteurs sont toujours les victimes dans cette situation, car nous devons prendre en charge le remboursement des marchandises et objets des passagers volés. Il faut trouver une solution », se plaint un chauffeur. Depuis la reprise du trafic national sur la RN4, les gendarmes n’ont plus accompagné les taxis-brousse.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi