A la une Sport

Football – CAN : La fraîcheur des Barea compromise

La sélection malgache doit enchaîner avec un deuxième match en l’espace de trois jours. Elle affrontera le Mena nigérien, ce mardi à Niamey.

Le calendrier de la CAF en a décidé ainsi et il faut s’y adapter. Trois jours seulement après la réception de l’Ethiopie à Mahamasina, Madagascar croisera le fer avec le Niger… à plus de 6 000 km d’Antananarivo.
Les Barea défieront le Mena, ce mardi à Niamey (17h heure locale, 19h heure malgache), pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2021. « La Fédération a fait de son mieux pour nous trouver le meilleur itinéraire… mais j’avoue que je suis inquiet par rapport à la récupération et l’état de forme de mes joueurs », a déclaré Nicolas Dupuis, samedi.

Toujours d’après le technicien français, « ce déplacement s’annonce compliqué et on pourrait avoir du mal à avoir de la fraîcheur ». Effectivement, ses hommes et lui sont arrivés à Niamey, ce lundi. Immédiatement, ils sont partis s’entrainer au stade Général Seyni Kountché, dans l’après-midi. Une enceinte de 35 000 places qui abritera le match de ce mardi.

Plusieurs incertitudes

D’un côté, il y a la gestion de la fatigue. Mais de l’autre, il y a aussi la gestion d’un effectif sujet à plusieurs incertitudes. Rayan, qui palliait à l’absence de Marco contre les Ethiopiens, a été touché à la cheville droite. On ignore s’il sera apte pour affronter le Mena.

Idem pour Bôlida, en proie à des soucis de santé et qui n’a joué que quelques minutes contre les Antilopes. Sans oublier que la place de numéro 9 est désormais vacante, après le départ à la retraite de Faneva.

Face au Niger, Nicolas Dupuis devrait reconduire le même quatuor défensif que face à l’Éthiopie. Très certainement, Anicet et Amada tiendront également leurs places dans le onze. Si l’on se réfère au match de samedi, les prévisions penchent envers Dax, concernant le troisième élément de l’entrejeu.

Et ce, si la blessure de Rayan l’empêche de débuter la rencontre. Contrai­rement au jeune de l’ESTAC, le joueur du Black Léopards affiche un profil plus offensif. Faut-il rappeler que son poste de prédilection est celui de numéro 10.
Il devrait proposer un soutien plus consistant au trident offensif. Un trio probablement composé de Njiva, Paulin et Carolus, dans la mesure où Bolida serait une nouvelle fois attendu en deuxième période.