A la une Economie

Fast-food – Cinq ans pour préparer l’implantation de KFC

Le premier KFC de Madagascar ouvre ses portes au grand public, ce jour. Une équipe d’une trentaine d’employés se tient fin prête pour accueillir les clients.

Traçabilité. Dans un pays dont le laxisme est devenu un folklore avec le qualificatif « moramora », il a fallu cinq ans pour le groupe Eclosia avant d’arriver à l’inauguration du premier KFC à Madagascar qui s’ouvre au grand public, ce jour. « Ouvrir un restaurant comme KFC nécessite d’avoir énormément de compétences et de ressources humaines formées correctement. Il faut aussi mettre les moyens, mais surtout avoir une traçabilité irréprochable par rapport aux produits utilisés », affirme le directeur général d’Eclosia Jérôme Poutot, en marge de l’inauguration du premier KFC, hier. Le président de la République Andry Rajoelina y a fait un déplacement remarqué. Sa présence a d’ailleurs été qualifiée d’historique par le directeur du franchisé KFC mauricien Junaid Muslun qui a aidé à l’implantation à travers, notamment, la formation des employés. Le président évoque une ouverture « croustillante » qui devrait inspirer les autres marques à venir à Madagascar. « L’im­plan­tation d’une grande marque comme celle du Colonel Sanders à Mada­gascar, est le signe que la Grande île est définitivement à la hauteur du savoir-faire et des exigences des grands groupes internationaux », déclare-t-il dans son allocution.

Concurrence

Pour la matière première principale, le poulet, Eclosia peut s’appuyer sur ses 20 ans d’expérience à Mada­gascar dans la filière, en contrôlant toute la chaine de valeur, de la production de poussins à l’alimentation. Afin de fournir le restaurant KFC, le groupe travaille avec plus d’une vingtaine d’éleveurs. Pour les légumes, Eclosia se fournit auprès d’un producteur à Ampefy qui a été appuyé pour être conforme aux exigences de la firme en matière d’hygiène, que ce soit dans l’eau utilisée ou la qualité des produits. Jérôme Poutot indique que c’est tout un écosystème qui se développe autour de KFC, précisant que le pain burger sera également très bientôt produit à Mada­gascar.

L’ouverture de KFC a été saluée par Ambinintsoa Randrianaivo dit « Chef Mbinina », l’un des pionniers du fast food à l’occidentale à Madagascar. Reconnaissant l’envergure de ce nouveau concurrent, il s’est dit prêt à affronter le défi. Justement, en ce qui concerne le marché, Jérôme Poutot indique que le prix a été défini de sorte qu’il soit abordable pour le consommateur malgache et par rapport à la concurrence qui existe déjà. « Nous avons un point de développement spécifique pour Madagascar qui va être piloté en fonction de la réaction des consommateurs », explique-t-il.

Quoi qu’il en soit, Eclosia prévoit la mise en place de cinq points de vente à Antananarivo dans les trois années, dont un, dans les prochains mois, à Akoor Digue. « Nous irons en province une fois que nous aurons une parfaite maîtrise de la supply chain. Notre préoccupation majeure est la maîtrise des intrants utilisés ».

4 commentaires

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

  • Any Maorisy, maorisianina no mitantana ny KFC.

    Aty Mdagasikara vazaha no mitantana ny KFC.

    Ary tsy ny KFC ihany.

    Ny ahavoky azy no tanjon’ireo vahiny ireo fa tsy ny ahavoky ny malagasy.

    Ny vola miasa kanfa malagasy tanteraka ny fiaviany ary ny mpiasa malagasy.

    Mila mihetsika ny mpandraharaha malagasy.

    • Ny mahagaga ahy dia mbola tsy tena takatry ny teratany foana fa ny « système libéral capitaliste » dia ho an’ny manam’bola hiany. Izay tsy manana dia mionona @ trondro homena azy foana,fa tsy ampianarina manjono mihintsy.

  • Ary inona ny hidirany boay kely @ fisokafany KFC ? mendy mendy ery rehefa vaza fa maninona no tsy mijery sy manampy ny any tena ? Toa tsy hita rehefa mba Gastropizza no manokatra!

  • Une chaîne comme KFC/McDonald’s n’ira jamais s’implanter dans un trou sans potentiel économique. Le fait qu’ils ouvrent (enfin) à Madagascar est un signe que notre économie est en bonne voie. Si ça tourne bien, c’est des centaines d’emplois générés pour nos jeunes.