Accueil » Editorial » Vote sanction
Editorial

Vote sanction

Il fallait s’y attendre. Après avoir montré une conduite cavalière en votant contre l’annexion par la Russie de territoires ukrainiens aux Nations Unies, alors que la position Madagascar était l’abstention, le ministre des Affaires étrangères a été écarté du gouvernement. Un vote qui compromet la politique internationale de Madagascar. Sur Rfi le désormais ex-ministre des Affaires étrangères a déclaré qu’il avait agi en son âme et conscience et estime que son vote ne mettrait pas en péril le pays. Ainsi soit -il. On peut assimiler son initiative à une haute trahison. On ignore pour le moment les éventuelles conséquences de ce vote toujours est-il qu’on ne peut plus l’effacer et que sa mise à l’écart ne peut pas réparer.

Il a peut-être raison sur le plan humain étant donné qu’on peut être difficilement d’accord avec les bombardements russes, mais les convictions personnelles et la raison du cœur n’ont pas de place en géopolitique. Et un ministre exécute la politique du gouvernement et suit au pied de la lettre ses décisions mais ne comporte pas comme un électron libre. Sinon il n’aurait pas du accepter son repêchage après avoir été évincé du poste de ministre de l’Economie et des finances où il était d’ailleurs contesté par les observateurs avertis.

Des son arrivée au MAE il a fait parler de lui avec des décisions et des propos malencontreux qui ont fini par irriter le personnel. Pour la première depuis la création du MAE, le personnel a entamé une grève illimitée il y a quelques mois. Cela aurait dû mettre la puce l’oreille de ses chefs hiérarchiques. L’affaire s’est réglée tant bien que mal. Les plaies ne se sont cicatrisées que le voilà au centre d’un scandale inédit. Plus que le sens du vote et ses futurescorollaires, c’est son audace à défier ceux qui l’ont nommé qui sidère.

Il faut avoir un sacré toupet pour accomplir un tel exploit. Visiblement il a joué le kamikaze au prix de son strapontin. Mais qui sait. L’histoire nous dira s’il a raison et que son geste était patriotique comme il l’insinue sur RFI où il a choisi de s’exprimer après avoir snobé la presse locale en marge de l’ouverture de la session parlementaire. Sa dernière sortie officielle.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter