Accueil » Régions » ANTSIRANANA – Un premier paquebot arrive
Régions

ANTSIRANANA – Un premier paquebot arrive

Le grand navire qui accoste le long du quai est impressionnant.

Le MS Europa-2 battant pavillon allemand est le premier paquebot à accoster à Antsiranana depuis plus de deux années. Toute circulation navale était interdite durant la lutte contre la Covid-19.

Dimanche, Europa-2, nouveau joyau dans le monde de la croisière, a fait une entrée remarquée vers 7h45 sous un soleil radieux, entouré des remorqueurs projetant des panaches d’eau, avec ses quatre-cent-vingt-neuf touristes de diverses nationalités à son bord, servis par plus de trois cents membres d’équipage. Il s’agit d’un navire de grand luxe, dernier-né de la compagnie allemande Hapag-Lloyd, considéré comme le meilleur du monde par le célèbre guide Berlitz.

C’est un monstre de 39 500 tonnes avec ses onze ponts qui est venu ranger ses 224,5 mètres de long contre la totalité du quai du port d’Antsiranana. Il était au mouillage, à 7h45 du matin et reprendra la navigation à 18h, pour de nouvelles escales prévues à Nosy Be et aux Seychelles.

Du bon matin, le port a été envahi par des voitures 4×4, des sprinters et des taxi-bajaj. C’était un événement pour la ville car les bateaux de croisière font leur retour.

La foule s’est rassemblée sur la Place Joffre pour assister à l’arrivée de ce navire, qui a parcouru des milliers de kilomètres afin de gagner la province Nord. L’office régional du tourisme d’Antsiranana et ses partenaires ont accueilli les croisiéristes, à leur arrivée.

Beauté de la région

Après un tour d’horloge de formalités administratives, les citoyens du navire, comparable à une ville de 1 000 âmes, se sont pressés aux passerelles pour déferler dans la ville et ses environs. Selon les informations fournies par l’office régional du tourisme, trois-cent-vingt-deux croisiéristes ont débarqué du bateau pour découvrir les sites touristiques de la région, proche ou loin de la ville, que ce soit en voitures tout terrain pour les particuliers, ou par des bus qui peuvent embarquer des passagers par groupes de vingt personnes.

« À l’entrée de la rade, nous sommes surpris de la beauté de votre région, de son paysage extraordinaire et de sa population accueillante. Nous projetons de revenir pour la prochaine fois » a exprimé Dominic Raacke, habitant de Berlin, qui travaille dans le théâtre et la télévision. Il a révélé qu’il a dépensé 9 000 euros pour être à bord de l’Europa-2 pendant deux semaines. De nombreuses excursions encadrées par l’agence réceptive et les professionnels du tourisme locaux sont prévues dans la ville, avec des circuits habituels afin qu’ils aient un aperçu des richesses de la capitale du Nord.

Un petit groupe d’artisans est venu exposer et vendre leurs produits à cette occasion. Les taxis- bajaj ont été informés de cette première escale de la saison et se sont mis à disposition pour les touristes souhaitant visiter une partie de la ville par leurs propres moyens.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter