Accueil » Régions » Ambanja – La route du cacao bientôt en construction
Régions

Ambanja – La route du cacao bientôt en construction

La route du cacao relie Ambanja à Antsirasira et traverse plusieurs communes aux grandes potentialités.

Vitale pour la région Diana et surtout pour la zone de Sambirano. La construction de la Route provinciale 13D, a reçu l’appui du Projet intégré de croissance (PIC 2) pour sa réhabilitation. Il s’agit, en réalité, de la construction du tronçon qui relie Ambanja à Antsirasira, d’une longueur de 43,5km.

Cette zone, considérée comme l’un des greniers du Nord, est riche en produits agricoles et de rente qui font la renommée de la région Diana, pour ne citer que le cacao, le café, le poivre …, et renferme certains sites touristiques. Toutefois, l’accès est très difficile, surtout pendant la saison des pluies, d’où l’importance de la réhabilitation de cet axe routier dont la reconstruction participera au dynamisme économique de la région, sinon du pays tout entier.

« Il n’est pas du tout facile de se déplacer, même entre les villages, en pleine période de pluies. Toutes les routes se transforment en petits marigots rendant presque impossible la circulation à pied, en vélo, en moto, en charrette ou à dos d’animaux, les principaux moyens de déplacement des populations locales », déplorent les maires des communes rurales, usagers de cet axe. D’une valeur de 22 milliards 663 millions d’ariary, les chantiers s’ouvriront en mars 2021 pour se terminer en décembre 2022. La route est conçue pour être utilisée pendant toute l’année. Ainsi, elle comportera vingt-trois ponts seront en construction tout au long de la cette RP 13D.

Le mauvais état de ces routes ne peut qu’engendrer des problèmes socioéconomiques énormes si ce n’est qu’au niveau de l’approvisionnement des marchandises ou d’écoulement des produits locaux. Afin d’assurer la pérennité des travaux de réhabilitation qui vont bientôt commencer, la région Diana trouve qu’il est primordial et nécessaire de mettre en place, dès maintenant, un système de gestion et d’entretien de cette piste. Ce système est déjà une exigence pour les bailleurs et le démarrage des travaux dépend essentiellement de son existence.

C’est pourquoi un atelier de concertation avec toutes parties prenantes et concernées par cette piste a été programmé jeudi, à Ambanja. L’objectif étant de mettre en place des modalités de fonctionnement et source de financement de cette cellule. Une étape majeure a donc été franchie car un système de gestion de l’infrastructure a été mis en place, appelé «Comité de gestion et d’entretien », présidé par la région Diana. Après l’achèvement des infrastructures, le comité collectera des fonds et gérera les revenus de chaque usager de la route car un «système de péage » sera installé.

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter

Voir aussi