Océan indien

Nouvelles technologies – Le numérique réunionnais passe un cap

C’est la 4è édition pour le forum numérique international. La Réunion veut devenir le Singapour de l’océan Indien.

Signe que le forum numérique international NxSE est entré dans la cour des grands salons du numérique, l’association Digital qui l’organise pour la quatrième fois s’apprête à recevoir Emmanuel Macron, le président de la République pour sa pré-ouverture. Un signal fort envoyé au tissu numérique réunionnais. «On veut passer un cap», affirme Philippe Arnaud, président de Digital et organisateur du forum. En parallèle de cette inauguration, sera lancée un forum économique où des annonces sont attendues, notamment, en direction du numérique. Il faut dire que le président Macron, lors d’une réunion de l’ensemble des communautés French Tech à la Station F un an auparavant, avait fait cette annonce. «La Réunion a vocation à devenir le Singapour de l’océan Indien». Et pour y parvenir, il faut des actions concrètes. Les entrepreneurs du digital sont dans l’attente, mais pas dans la «demande», tient à rappeler Philippe Arnaud. «Car tout n’est pas question simplement d’aides pour le secteur, mais d’accompagnement au quotidien pour ne pas contrarier les ambitions du territoire réunionnais.»

Vitrine

Des acteurs qui réclament une nouvelle fois une stabilisation des exonérations de charges. Philippe Arnaud l’a répété à plusieurs reprises. Le secteur numérique a besoin de vision sur 5 à 7 ans. Le secteur sera-t-il entendu la semaine prochaine ?

La filière numérique réunionnaise continue de travailler. Que se soit à travers NxSE, vitrine de la tech locale qui accueillera de nombreux speakers venus des autres communautés French Tech d’Asie ou d’Afrique – à noter la présence de Karim Sy président de Digital Africa – une cinquantaine de speakers, des conférences et soixante cinq exposants seront présents à cette édition, La Réunion continue d’oeuvrer à rapprocher les différents écosystèmes que se soit à travers la French Tech océan Indien, on évoque également la French Tech Afrique, qui a un rôle important à jouer sur ce sujet.

«Nous concentrons tous nos efforts depuis maintenant dix ans à la structuration de la filière numérique réunionnaise avec des résultats probants», souligne Manuel Warlop, président du Board French Tech Réunion. La nouvelle feuille de route définie trois axes stratégiques : l’accès aux financements, l’accès aux marchés et l’accès aux compétences. Sur ce dernier point, à La Réunion comme en métropole, les entreprises peinent à recruter les profils indispensables à leur croissance. Mais la position géographique de l’île pourrait bien être un avantage non négligeable. Les jeunes Africains ont une vraie appétence pour les formations dans le numérique.

La Réunion doit développer son offre à destination des jeunes réunionnais et de tous les jeune de la zone océan Indien /Afrique.

 

Commenter

Ce formulaire recueille votre nom et adresse e-mail afin que nous puissions valider votre commentaire. Veuillez consulter notre politique de confidentalité afin de prendre connaissance sur la façon dont nous protégeons vos informations.
Je consens à ce que L'Express de Madagascar collecte mon nom et email..

Cliquez pour commenter