A la une Sport

Football – Le doublé CAN-CHAN en ligne de mire

Madagascar a l’occasion de se qualifier pour la phase finale du CHAN 2020, ce samedi. Vainqueur de la Namibie à l’aller, la Grande île est en ballottage favorable.

Je crois fermement en nos chances de réaliser le doublé CAN-CHAN. Tels étaient les propos de Nicolas Dupuis, avant la première confrontation avec la Namibie.

À l’heure, retrouver les Warriors, cet objectif est définitivement à la portée des Barea. Après avoir disputé la phase finale de la CAN pour la première fois en juin dernier, la Grande île a l’occasion de se qualifier pour la phase finale du CHAN 2020, ce samedi à Windhoek.

Vainqueurs des Nami­biens un but à zéro à l’aller, les hommes de Franklin Andria­manarivo sont en ballottage favorable, avec cette deuxième affiche du troisième et dernier tour des éliminatoires.

Hors de question de rester campée en défense cependant pour la sélection malgache. « On doit marquer rapidement pour augmenter notre avance », a martelé le coach avant le départ pour le continent, dans la nuit de mercredi à jeudi. Un discours repris par les joueurs, qui sont conscients du fait qu’ils ne sont pas à l’abri d’une éventuelle remontada.

Un tel retournement de situation avait failli se produire au tour précédent, contre le Mozambique. Les Barea CHAN avaient alors encaissés trois buts durant la première période du match retour face aux Mambas, à Maputo.

Piège

Fort heureusement, ils ont fait preuve d’un mental d’acier, pour revenir en seconde mi-temps. Très certainement, ils en ont tiré des leçons, pour ne plus tomber dans le même piège.

La rencontre de ce samedi face à la Namibie peut entrer dans l’Histoire, au même titre que celle contre la Guinée Equatoriale, en octobre 2018 à Vontovorona. Ce sera aussi l’opportunité d’effacer la terrible désillusion d’août 2017.

À l’époque, Madagascar était invaincu toutes compétitions confondues, avant de concéder un revers au plus mauvais moment, face à l’Angola, aux portes du CHAN 2018. Inutile de rappeler la déception des nombreux supporters qui étaient venus au siège de la Fédé­ration Malgache de Football à Isoraka, pour suivre le match en direct. Un mauvais souvenir que tout le monde oubliera en cas de qualification pour l’édition 2020.